Alfa Rococo: Un univers dansant et électronique transposé sur scène

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques

C’est grâce au réseau d’été du Regroupement des organisateurs de spectacle de l’Est-du-Québec (ROSEQ) que vous pourrez voir le duo Alfa Rococo sur la scène du Café-théâtre Graffiti le 27 juillet à 20h30 et au Café-Bistro de l’Échouerie le 29 juillet à 20h30. La prestation offerte par le groupe se voudra alors fortement dansante et électro.

Depuis la sortie de son premier disque, le duo composé de David Bussières et Justine Laberge ne cesse d’accumuler les «hits» sur les ondes radio. La plupart des chansons qu’ils ont proposées aux radiodiffuseurs ont obtenu jusqu’à maintenant, une forte rotation à la radio et cela est certainement dû au fait que leur musique est fort accrocheuse.

«Dans notre musique, il y a un souci d’être accrocheur, confie David Bussières. Nous cherchons à ce que notre musique soit un véritable ver d’oreille. Nous voulons que notre univers musical soit dansant et festif. Nous tenons toutefois à y transmettre un message.»

Force est d’admettre qu’il s’agit là d’une formule qui permet vraiment au groupe d’obtenir une bonne visibilité sur les ondes radio. La preuve étant que cinq chansons de leur plus récent disque ont fait jusqu’à maintenant l’objet d’un simple à la radio soit Chasser le malheur, Météore, Phénix, La société des loisirs et L’amour n’est pas mort.

À la recherche constante de l’évolution
«Nous avons trouvé une couleur qui nous plaît et la recherche sonore est un véritable plaisir. Il est évident qu’il y a, selon nous, une évolution entre le premier disque et le deuxième, car les arrangements au clavier y sont plus mordants et nous osons davantage sur le plan de la mélodie. Nous n’aimons pas faire toujours la même affaire et on veut sortir de notre zone de confort. Nous cherchons à évoluer dans la continuité», affirme-t-il.

Le duo veut prendre son temps avant de lancer un troisième disque. Même s’il travaillera dès l’automne sur ce nouvel album, il n’entend pas s’avancer sur sa date de sortie. Il est évident qu’Alfa Rococo refuse de faire du surplace et cherche constamment l’innovation. C’est pour ce faire que le duo préfère ne pas se mettre de pression en annonçant une date de sortie pour son troisième disque. Cet été, le duo aura présenté une vingtaine de spectacles, dont 11, grâce au réseau d’été du ROSEQ.

David Bussières se dit heureux de revenir dans la région, car il aime bien l’aspect rocheux du paysage et les gens qu’il y rencontre. Celui-ci fait également mention de l’aspect mythique de Natashquan et de l’accueil fort chaleureux qui leur est réservé par le Café-théâtre Graffiti de Port-Cartier à chacun de leurs passages.

Son spectacle
Le spectacle qu’Alfa Rococo présentera dans le cadre du ROSEQ se fait en formule quatuor. Pour l’occasion, les deux membres du duo, Justine Laberge et David Bussières, seront accompagnés du bassiste Gabou Lajoie et du DJ Pat Frazer. Il s’agit là d’une formule que le groupe promène sur scène depuis novembre 2011.

Cette formule leur permet de revisiter leur propre matériel et cela, Alfa Rococo semble grandement l’apprécier. Ainsi, ceux et celles qui assisteront à ce spectacle verront et entendront tous les grands succès du groupe lors de ce spectacle fort dansant. «Le spectacle est fort dansant. Avec l’ajout de «beat» électronique, nous avons réussi à inclure les sons que nous souhaitions. Il y a un laisser-aller et c’est fortement dansant», ajoute David Bussières.

Partager cet article