Alain Thibault inquiet des mises à pied temporaires chez Arbec

Photo de Mathieu Morasse
Par Mathieu Morasse
Alain Thibault inquiet des mises à pied temporaires chez Arbec
L’usine de sciage d’Arbec à Port-Cartier. (Photo : archives Le Nord-Côtier)

Le maire de Port-Cartier, Alain Thibault, se dit inquiet de la situation à la scierie d’Arbec de Port-Cartier et des mises à pied temporaires annoncées ce jeudi 22 août.

Le problème serait lié à un manque de personnel chez ArcelorMittal, qui est en charge du transport du bois par train. Résultat, Arbec manquerait de bois dans sa cour, au point de devoir ralentir fortement ses activités.

Le maire Thibault s’est dit très préoccupé pour les quelque 56 travailleurs qui ont été ou seront mis à pied temporairement, ainsi que la situation dans son ensemble.

«C’est certain que c’est gros pour une ville comme Port-Cartier. Et le danger avec des mises à pied temporaires, c’est que les gens aillent travailler ailleurs pour sécuriser leur travail. Et quand ils perdent de la main-d’œuvre, c’est dur de la remplacer et d’avoir une main-d’œuvre qualifiée, car ils les ont quand même formés pour leurs besoins», a-t-il fait part.

Arbec et ArcelorMittal n’ont pu être joints avant la publication du présent article.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de