Alain Landry: Des œuvres singulières inspirées du quotidien

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques
Alain Landry: Des œuvres singulières inspirées du quotidien

Résidant à Baie-Johan-Beetz, Alain Landry expose une quarantaine de ses créations à la salle l’Aquilon de la bibliothèque Louis-Ange-Santerre et dans sa Vitrine jusqu’au  3 septembre. Des œuvres d’art qui prennent la forme de différentes scénettes de sa vie personnelle qu’il a reproduites à partir d’os de lièvre.

Des œuvres qui revêtent un côté autobiographique. «Ce sont des moments que j’ai captées de ma vie quotidienne. Ça part de mon enfance jusqu’à aujourd’hui. Mes personnages ont la bouche ouverte parce qu’ils ont des choses à dire, précise-t-il. Je réfléchis toujours sur un thème. Ce sont des souvenirs que je remets sur une plaque de bois et que je sculpte. J’ai déjà une bonne idée du contenu d’une œuvre avant même d’en entamer sa création.»

Chaque année, le sculpteur crée une trentaine d’œuvres. Il ose pourtant se qualifier d’improductif. «Je produis surtout l’hiver. Je peux avoir des os de 150 à 200 lièvres. Je les désinfecte avant d’entamer le travail de création. Je suis autodidacte. Je recherche surtout un sourire chez les gens. C’est surtout ça mon salaire. Je ne cherche pas à vendre mes œuvres», insiste-t-il.

Une originalité remarquée

Son exposition faisant l’objet d’un très bon accueil de la part des gens qui sont nombreux à en souligner son originalité. «Les commentaires sont très bons. Les gens semblent se reconnaître à travers les situations que je mets en scène dans mes œuvres. Mes personnages aux grands pieds et au grand nez plaisent aux gens. Ils apprécient ce côté plus caricatural, avance-t-il. Ils sont surpris par ce que je réussis à créer avec les os de lièvre. Je suis perfectionniste. J’y consacre beaucoup de temps.»

En retraite depuis mars dernier, Alain Landry souligne investir davantage de temps et d’efforts à sa carrière d’artiste. Il revient à peine du Symposium d’art populaire de St-Ulric. Un événement auquel il participait pour la quatrième fois et durant lequel il s’est illustré à maintes reprises. Il est présentement en attente de réponse pour exposer ses œuvres à différents endroits au Québec, dont à Trois-Rivières au début 2017.

Partager cet article