Droits à la pêche récréative en eau salée

Photo de Karine Lachance
Par Karine Lachance
Droits à la pêche récréative en eau salée
Marilène Gill lors de la manifestation du 9 juin à Port-Cartier (Photo : courtoisie)

La députée de Manicouagan, Marilène Gill, croit qu’il est temps que la région s’unisse afin de convenir d’un plan d’action commun, pour que les Nord-Côtiers puissent de nouveau avoir accès à la pêche récréative en eau salée.

La députée Marilène Gill a participé à la manifestation qui s’est tenue à Port-Cartier le 9 juin, afin de démontrer son appui aux pêcheurs récréatifs en eau salée. Elle propose maintenant que toute la région s’unisse pour faire avancer les choses plus rapidement.

«En tant qu’ambassadrice de la Côte-Nord à Ottawa, je propose que nous formions une coalition régionale pour parler d’une seule voix et réclamer nos droits à la pêche récréative en eau salée en proposant un modèle qui correspond à notre réalité. C’est maintenant le temps de convenir ensemble d’un plan d’action», mentionne la députée de Manicouagan.

De plus en plus d’organisations politiques et économiques s’unissent régionalement au cours des derniers temps. Ils reconnaissent l’efficacité de la représentation globale du territoire Nord-Côtier et la plus grande portée de leur message.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de