42e Gala de l’ADISQ : Louis-Jean Cormier gagne deux Félix!

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
42e Gala de l’ADISQ : Louis-Jean Cormier gagne deux Félix!
Louis-Jean Cormier a interprété Je me moi, sa chanson qui était en nomination pour Chanson de l’année, prix remporté par Les Cowboys Fringants pour L’Amérique pleure. Photo ADISQ Eric Myre

S’il a fait chou blanc en 2015, Louis-Jean Cormier n’est pas reparti bredouille du 42e Gala de l’ADISQ présenté le 1er novembre 2020. L’artiste septilien a mis la main sur deux Félix, raflant celui Album de l’année – Adulte contemporain et celui Auteur(e) ou compositeur/compositrice de l’année, dans les deux cas pour Quand la nuit tombe.

Pour sa première récompense de la soirée, au-delà des remerciements à l’endroit de ceux et celles qui ont travaillé à la réalisation de son album, Louis-Jean Cormier a été tendre envers deux personnes influentes, celle qui partage sa vie, Rebecca Makonnen, ainsi que son père Marcel Cormier, décédé à la fin janvier 2020.

« Rebecca, tu fais tomber toutes mes frontières, tu es ma flahslight, ma voyante… Avec toi j’arrive à voir l’avenir ». « Marcel, tu as quitté pour tenir la lumière allumée », a-t-il dit, saluant en conclusion pour son prix Album de l’année – Adulte contemporain, ses juges préférés, ses enfants.

Le Félix Auteur(e) ou compositeur/compositrice de l’année s’est aussi retrouvé dans les mains du Septilien pour Quand la nuit tombe, un honneur partagé avec ses collaborateurs Daniel Beaumont, Alan Côté, David Goudreault et Martin Léon.

« On s’y attend jamais. […] C’est possiblement le plus beau trophée », a-t-il mentionné, sans vouloir offenser les autres catégories. « C’est beau célébrer l’écriture », a-t-il renchéri, d’une chose qui existe, mais qui n’existais pas dix minutes plus tôt. Louis-Jean a conclu en souhaitant bon courage à ses amis de Québec, au lendemain de la terrible tragédie.

Elisapie succède à Florent Vollant

Trois artistes de Uashat mak Mani-utenam, Scott-Pien Picard, Shauit et Matiu, figuraient parmi les nommés de la catégorie Artiste autochtone de l’année. C’est Elisapie qui a été proclamé gagnante, succédant à Florent Vollant, le récipiendaire de 2019, qui a procédé à l’annonce. Dans son discours de remerciements, Elisapie a souligné qu’elle partageait cet honneur avec les finalistes. « C’est à nous ça ».

« C’était spécial! »

Lors du 42e Gala de l’ADISQ présenté sur ICI Télé dimanche, Scott-Pien Picard a eu le bonheur de faire l’annonce du Félix de la catégorie Duo ou groupe de l’année en compagnie de Ludovick Bourgeois.

« C’était spécial d’être parmi des artistes connus autour de moi. Ça s’est très bien passé. J’étais avec Florent Vollant et on s’est très bien amusé et on a profité du moment. Remettre un trophée dans la catégorie duo ou groupe de l’année, c’était spécial parce qu’il y a des groupe là-dedans que j’aime beaucoup. C’était une très belle soirée, malgré tout ce qui arrive en ce moment avec la pandémie », a-t-il confié.

 

Prestation de Louis-Jean Cormier pour Je me moi, chanson parmi celle finaliste dans la catégorie Chanson de l’année (prix remporté par les Cowboys Fringants pour L’Amérique pleure) ICI 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires