Les honneurs pleuvent sur Joanie Whittom

Les honneurs pleuvent sur Joanie Whittom

La Septilienne Joanie Whittom hérite du titre de libéro de l'année sur le circuit universitaire féminin de volleyball, en plus de prendre place sur la première équipe d'étoiles. Elle remporte aussi le prix du leadership et de l'engagement social et communautaire.

Crédit photo : Yves Longpré

La Septilienne du Vert et Or de l’Université de Sherbrooke en volleyball féminin, Joanie Whittom, se couvre de plus d’un honneur pour la saison 2015-2016 du circuit universitaire québécois. 

Non seulement Whittom hérite du titre de libéro de l’année pour une deuxième saison consécutive, fort de statistiques intéressantes au cours du calendrier régulier, une domination au nombre de récupérations en défensives avec 384 en 80 sets joués, elle prend aussi place sur la première équipe d’étoiles pour une première fois.

Les honneurs ne s’arrêtent pas là pour l’étudiante-athlètes en administration des affaires. Elle remporte le prix du leadership et de l’engagement social et communautaire. Au cours de la dernière année, elle a coordonnée une campagne de financement, via la vente de t-shirts, au profit du chapitre estrien de la Fondation du cancer du sein du Québec. La campagne a permis de récolter un peu plus de 7 000$.

À l’approche de ronde demi-finale qui s’ouvre ce vendredi contre McGill, la volleyeuse âgée de 23ans n’avait pas ça en tête. «Je ne m’attendais pas à ça présentement, car le gros focus est sur notre demi-finale cette fin de semaine, mais il est certain que je suis très contente de recevoir ces trois mentions. Ça fait du bien et c’est d’autant plus motivant», a-t-elle laissé savoir.

La récompense pour le leadership et l’engagement social et communautaire lui fait un velours de plus. «L’implication est un volet important dans notre cheminement universitaire. Quand on s’implique dans plusieurs volets, on ne le fait pas pour recevoir ce genre de prix, mais bien parce qu’on aime ça, alors d’être reconnue pour ça en plus, c’est un bonus et j’en suis très honorée», a-t-elle renchéri.