Un Sundance à Mani-utenam

Par Jacob Buisson 12:00 PM - 4 juillet 2024 Initiative de journalisme local
Temps de lecture :

Réginald Mckenzie, guide spirituel pour le Sundance de Mani-utenam.

Ça fait cinq ans que Réginald Mckenzie dirige le Sundance en tant que guide spirituel. Il a vécu son premier Sundance en tant qu’observateur à Mashteuiatsh. Au fil des ans, il a monté les échelons en entrant dans le centre des danseurs, puis en acceptant de guider des cérémonies. 

Un Sundance est composé, habituellement, d’hommes autochtones qui jeûnent et qui dansent du lever au coucher du soleil pendant quatre jours. À Mani-utenam, des femmes se joindront au groupe dans le cercle de danse, car les hommes qui dansent sont encore trop peu nombreux dans la communauté. Pendant ces quatre jours, seuls les diabétiques auront droit à quelques fruits. 

Le cercle de danse représente le monde des esprits, que les danseurs peuvent rejoindre grâce à la cérémonie. Ils côtoieront leur nishtesh (frère aîné) représenté par l’arbre sacré. « C’est lui qui fait le lien de nos intentions, de prières au créateur », explique M. Mckenzie.

La cérémonie de l’arbre sacré du Sundance aura lieu quelques jours avant. Un peuplier ou un tremble sera coupé pour être piqué au centre du cercle des danseurs. Juste avant, des prières seront attachées à l’arbre sous forme de morceaux de tissu coloré. Le noir est banni, car il a une connotation liée aux prêtres des pensionnats autochtones. 

À la fin du Sundance, les danseurs sont accueillis dans le monde des vivants avec un festin. 

M. Mckenzie affirme que la cérémonie du Sundance vient d’ici. Des Innus la pratiquaient, mais l’Église a vu d’un mauvais œil cette activité spirituelle et l’a interdite. Les Pow-Wow sont une autre façon de se connecter aux esprits, entre autres grâce aux regalia (habits de cérémonie faits à la main). Ça ne fait qu’une douzaine d’années que le Sundance est revenu à Mani-utenam.

Normalement, l’arbre sacré est coupé et brûlé le lendemain du Sundance, mais cette année les membres de la communauté ont demandé de le laisser pour qu’ils et elles puissent s’y recueillir tout au long de l’année. Des tissus colorés se sont ajoutés pendant l’hiver autour de son tronc.

Tout comme les Pow-Wow, les Sundance sont publics. La différence est que seuls les autochtones qui ont participé à la cérémonie de préparation peuvent entrer dans le cercle.

Le Sundance aura lieu du 18 au 22 juillet.

Partager cet article