Début du chantier de construction pour Shango Canada à Port-Cartier

Par Vincent Rioux-Berrouard 11:05 AM - 3 juillet 2024
Temps de lecture :

Le démarrage du chantier de construction de Shango Canada a été souligné par la présence de la ministre de l’Emploi, ministre responsable de la région de la Côte-Nord et députée de Duplessis, Kateri Champagne Jourdain, ainsi que plusieurs acteurs du milieu socio-économique local ayant participé à la réalisation de ce projet. Photo courtoisie

Shango Canada a officiellement lancé le chantier de construction de son bâtiment industriel à Port-Cartier. Pour l’occasion, une première pelletée de terre a été effectuée en présence de la ministre de l’Emploi, ministre responsable de la région de la Côte-Nord et députée de Duplessis, Kateri Champagne Jourdain, ainsi que plusieurs acteurs du milieu socio-économique local.

L’entreprise produira des boulets de broyage. Il s’agit d’un produit  qui est indispensable pour l’industrie minière afin d’extraire les matériaux nécessaires à la transition énergétique et à la décarbonation de nos industries.  Les boulets de broyage sont un consommable utilisé dans le broyage minier afin de réduire la taille de la roche et d’extraire les métaux contenus dans le minerai.

Port-Cartier présente plusieurs caractéristiques qui font que Shango Canada a décidé de s’installer dans cette municipalité. La proximité de nombreuses minières comme ArcelorMittal, Rio Tinto IOC et Minerai de fer Québec est un facteur.

« Dans la région, on est dans l’embouchure du Saint-Laurent, on semble loin des grandes villes, mais en réalité, on est proche du reste du monde, notamment grâce aux infrastructures portuaires qui vont nous permettre d’exporter à l’international », explique Geoffrey Le Roy, directeur de Shango.

Environ 35 emplois seront créés pour les opérations de l’usine durant sa première phase.

Pour que le projet de Shango Canada puisse aller de l’avant, l’obtention d’un bloc énergétique était nécessaire. Le gouvernement du Québec l’a accordé au début du mois de juin.

« Ce projet [ Shango Canada] fait énormément de sens parce qu’on a l’ambition au gouvernement du Québec de décarboner notre industrie minière », affirme la ministre Champagne Jourdain.

Elle ajoute que l’usine de Shango Canada va permettre aux entreprises minières québécoises de pouvoir s’approvisionner en boulets de broyage au Québec plutôt que de le faire à l’international.

Photo courtoisie

Partager cet article