Après la Coupe Calder, Pierrick Dubé a d’autres ambitions

Par Sylvain Turcotte 4:02 PM - 1 juillet 2024
Temps de lecture :

Après avoir remporté la Coupe Calder, Pierrick Dubé a le goût des Olympiques. Photo Facebook Pierrick Dubé

Le fils du Septilien Roger Dubé, Pierrick, est remis de ses émotions entourant la conquête de la Coupe Calder, emblème de la Ligue américaine de hockey, avec les Bears de Hershey, le 24 juin dernier.

Les festivités sont terminées pour les champions. « Les gars sont de retour chez eux », mentionne Pierrick Dubé.

Celui qui est originaire de Lyon en France s’envole d’ailleurs pour son pays natal demain (2 juillet).

Il compte prendre un repos de deux ou trois semaines, avant de reprendre l’entraînement.

Le hockeyeur qui appartient aux Capitals de Washington dans la LNH, se concentrera sur l’équipe de France en premier lieu.

Elle prendra part à un tournoi de qualification à la fin août pour une place aux Olympiques de 2026 de Milan et Cortina d’Ampezzo, en Italie. Ses rivaux seront la Lettonie, la Slovénie et l’Ukraine.

Il aimerait pouvoir vivre l’expérience olympique comme son père en 1998, à Nagano, sous les couleurs de la France.

« C’est quelque chose que tu gardes à vie en souvenirs. Tout le monde regarde ça dans le Monde. Et pour les deux prochains Jeux, les joueurs de la LNH y seront. Ça rend ça plus spécial », dit-il.

Ce tournoi lui permettra de se mettre en forme en vue du camp des Capitals de Washington.

Il reste un an au contrat de Dubé le liant à l’organisation des Caps. Après, il tombera agent libre, avec restriction. Il ne veut toutefois pas penser à ça pour le moment.

« Commencer la saison avec les Caps, ça m’intéresse beaucoup. Ça sera mon mind set au camp », assure-t-il.

Pierrick Dubé dit qu’il n’aurait pas pu demander mieux comme dernière saison.

« J’ai performé toute la saison, j’ai un eu rappel dans la LNH, on a gagné la Coupe Calder. Je n’aurais pu avoir autre chose. »

L’attaquant a d’ailleurs connu une saison régulière de près de trente buts (28) avec les Bears, en plus de toucher la cible sept fois en éliminatoires, inscrivant d’ailleurs un tour du chapeau lors du dernier match.

« Ça aurait été dur de faire une meilleure saison pour ma première année avec les Bears et les Caps », résume-t-il.

La formation de Hershey a d’ailleurs battu un record de franchise avec un pourcentage de victoires de .771 avec un 53 victoires en 72 matchs.

Les séries éliminatoires de Pierrick Dubé ont été marquées par une rondelle reçue en plein visage de la finale de conférence. Il a dû subir deux opérations. Au total, ce sont sept dents qui ont écopé, six en haut et une en bas.

Partager cet article