Une classe de Uashat gagne un concours en environnement

Par Jacob Buisson 11:49 AM - 26 juin 2024 Initiative de journalisme local
Temps de lecture :
Photo Daphnée Carmel

Œuvre complétée par la classe de Mme Nancy Girard.

Cette année, une classe de l’école Johnny Pilot a remporté une visite de l’équipe de Carbone Scol’ERE, grâce à sa réduction de gaz à effet de serre (GES).

Le programme Carbone Scol’ERE est composé d’ateliers d’éducation relative à l’environnement (ERE) dans environ 583 classes de primaire au Québec.

La classe de Mme Nancy Girard a pu faire plusieurs activités ludiques où elle devait choisir quelles options étaient plus environnementales. Par exemple, les jeunes ont habillé un mannequin avec du linge le plus écoresponsable possible. Ils choisissaient parmi plusieurs vêtements. Certains sont neufs, d’autres sont d’occasion, certains sont en polyester et d’autres sont en coton biologique.

Des jeunes avec leur choix de vêtements. Photo Daphnée Carmel
Des jeunes avec leur choix de vêtements. Photo Daphnée Carmel

De plus, ils ont choisi les aliments pour leur smoothie et ont décoré une œuvre avec des matières recyclables.

Le vélo-smoothie en action. Photo Daphnée Carmel
Le vélo-smoothie en action. Photo Daphnée Carmel

La classe gagnante de l’école Johnny Pilot a réussi à réduire ses émissions de gaz à effet, dont le plus connu, le CO2. La classe a atteint une des meilleures réductions, remportant ainsi une des cinq visites de l’équipe de Carbone Scol’ERE. Ensemble, les classes participantes ont permis une réduction de 3 888 tonnes de CO2.

Pour Carbone Scol’ERE, il est essentiel d’informer et de motiver les jeunes à propos des changements climatiques. La démarche positive et ludique du programme vise à mobiliser les élèves et leurs familles. Le but est l’adoption de nouvelles habitudes de vie permettant de réduire leurs émissions de GES.

Durant l’année scolaire, la Coop FA, à l’origine du programme, offre des ateliers à certaines écoles. De plus, des personnes enseignantes et des organismes ont suivi la formation d’accréditation de Carbone Scol’ERE et offrent les ateliers eux-mêmes aux classes. C’est le cas de la Corporation de protection de l’environnement de Sept-Îles qui a motivé durant l’année l’école Johnny Pilot et plusieurs autres écoles à Sept-Îles et dans la communauté de Uashat mak Mani-utenam. 

Contribuer à l’éducation

La population peut contribuer à la mission de Carbone Scol’ERE en lui achetant des crédits carbone. Il est possible de compenser, par exemple, les émissions de ses déplacements. Pour 6,55 $, on peut compenser 1000 km de déplacements en voiture. Un vol Montréal-Paris coûterait environ 38 $ de compensation carbone.

Partager cet article