Toute la Côte-Nord touchée par l’interdiction de faire des feux à ciel ouvert

Par Johannie Gaudreault 7:26 PM - 23 juin 2024
Temps de lecture :

Photo Pixabay

À compter du 24 juin à 8 h, le territoire touché par l’interdiction de faire des feux à ciel ouvert sera élargi. Elle touchera désormais presque toute la Côte-Nord, à l’exception de l’Île d’Anticosti.

Cette décision, prise par le ministère des Ressources naturelles et des Forêts en collaboration avec la SOPFEU, est en lien avec les conditions météorologiques qui ont évolué, principalement dans le Nord-du-Québec, le nord du Lac-Saint-Jean et l’ouest de la Côte-Nord.

Notons cependant que l’interdiction a été levée partiellement au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie.

La mesure d’interdiction de faire des feux à ciel ouvert s’applique maintenant sur le territoire suivant : 

NORD-DU-QUÉBEC : Jamésie (991) – pour sa portion se trouvant au sud de la latitude 54°, Eeyou Istchee (Waswanipi, Mistissini, Oujé-Bougoumou, Chisasibi, Eastmain, Nemiscau, Waskaganish, Wemindji) (993).

CÔTE-NORD : La Haute-Côte-Nord (95), Manicouagan (96), Sept-Rivières (971), Caniapiscau (972) – pour sa portion se trouvant au sud de la latitude 54°, Minganie (981), Le Golfe-du-Saint-Laurent (982).

SAGUENAY–LAC-SAINT-JEAN : Le Domaine-du-Roy (91) – pour sa portion se trouvant au nord de la latitude 49 °, Maria-Chapdelaine (92) – pour sa portion se trouvant au nord de la latitude 49 °, Le Fjord-du-Saguenay (942) – pour sa portion se trouvant au nord de la rivière Saguenay.

BAS-SAINT-LAURENT : La Matapédia (07), La Matanie (08).

GASPÉSIE–ÎLES-DE-LA-MADELEINE : Le Rocher-Percé (02), La Côte-de-Gaspé (03), La Haute-Gaspésie (04), Bonaventure (05).

Présentement, sept incendies sont en activité au Québec en zone de protection intensive. Depuis le début de la saison de protection, 193 incendies de forêt ont touché 14 279,5 hectares. La moyenne des 10 dernières années à la même date est de 276 feux pour une superficie de 113 531,3 hectares.

Cette mesure d’interdiction a pour but de limiter les risques d’incendie de forêt. Rappelons que quiconque contrevient à une ordonnance d’interdiction de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité de celle-ci ou de toute autre mesure rendue par la ministre est passible, outre le paiement des frais, d’une amende.

« La collaboration de tous est essentielle », rappelle la SOPFEU.

Partager cet article