Le retour de la lutte à Sept-Îles

Par Sylvain Turcotte 5:00 AM - 1 février 2024
Temps de lecture :

Stéphane Mba Kengne, nouveau résident de Sept-Îles, cinq fois champion du Cameroun. Photo courtoisie

Il y a belle lurette qu’il y a eu un gala de lutte à Sept-Îles. Il faut remonter à 1986. Pier Gilbert était derrière l’organisation de l’événement qui avait foulé le Palais des sports (devenu Aréna Conrad-Parent) avec près de 3 000 personnes. Il y aura à nouveau de l’action dans le ring, en juin, cette fois avec un gala de la WWA (World Wrestling Association).

C’est Charmelin Fonke et le Groupe collectif des pratiquants des arts martiaux du Diaspora qui sont derrière l’événement réservé pour le 22 juin, à l’aréna Conrad-Parent. 

Il ne faudra pas s’attendre à du jeu comme à la télé, ou à voir les lutteurs se servir de chaises dans l’arène.

Ce qui a poussé le groupe à tenir ce gala de catch (lutte), c’est l’arrivée de Stéphane Mba Nkengne comme nouveau résident à Sept-Îles. Il est cinq fois champion du Cameroun. 

Il affrontera le détenteur de la ceinture mondiale Heddi Karaoui, qui mettra son titre en jeu. Les deux combattants veulent unifier leur ceinture. D’autres duels en préliminaires seront disputés, avec des lutteurs venus de Montréal. 

Charmelin Fonke veut aussi faire connaître le catch et compte même lancer un club de ce sport méconnu, selon lui, ici. Il veut également promouvoir Sept-Îles.

« Ce sont autant d’éléments qui nous poussent à organiser pareil événement à Sept-Îles », dit-il. 

Il projette tenir une démonstration durant la semaine de relâche

L’homme originaire du Cameroun parle aussi des bénéfices de la lutte, comme éléments de technique de défense en cas d’agression au quotidien. 

Le groupe espère attirer 1 500 spectateurs. « Si on peut avoir ça, on sera satisfait. »

Charmelin Fonke et ses acolytes peuvent compter sur le support d’amis, mais aussi de la collaboration du Service des loisirs de la Ville de Sept-Îles comme personnes-ressources. 

Partager cet article