Le premier navire de l’année à Sept-Îles est portugais

Par Vincent Rioux-Berrouard 4:50 PM - 4 janvier 2024
Temps de lecture :

Sur la photo de gauche à droite : Raynald Ouellet, vice-président aux opérations et au développement des affaires au Port de Sept-Îles, Ufuk Kurcan, capitaine du Leopold Oldendorff, Mylène Lapierre, coordonnatrice des opérations du Terminal chez Rio Tinto IOC, Joël Richard, technicien comptable au Port de Sept-Îles. Photo courtoisie

C’est un navire battant pavillon du Portugal, le Leopold Oldendorff, qui a été le premier à accoster à Sept-Îles en 2024.

Son arrivée a été enregistrée à 17h15 le 2 janvier 2024 et son amarrage au quai de la Compagnie minière Rio Tinto IOC a eu lieu quelques heures plus tard.

Une brève cérémonie s’est tenue le lendemain pour souligner l’événement. Pour l’occasion, le capitaine du navire, Ufuk Kurcan, s’est vu remettre la prestigieuse canne avec son pommeau stylisé regroupant l’aluminium et le minerai de fer.

Le capitaine s’est déclaré très honoré par cette reconnaissance. Il s’agissait de sa première participation  à une cérémonie de ce genre dans sa carrière. Les 23 membres d’équipage du navire ont reçu une tuque à l’effigie du Port de Sept-Îles ainsi qu’un panier bien garni de produits locaux de la part de la Compagnie minière Rio Tinto IOC.

Le Leopold Oldendorff  est parti de Constanta, en Roumanie, avant d’arriver à Sept-Îles. Le navire océanique de 300 mètres de longueur se redirigera avec son équipage à destination de Rotterdam avec une cargaison de 184 200 tonnes de concentré et de boulettes de fer.

Le Leopold Oldendorff est un navire océanique de 300 mètres de longueur construit en 2015 et appartenant à l’armateur allemand, ThyssenKrupp Steel.

La remise de la canne à pommeau est une tradition au Port de Sept-Îles qui en est à sa 37e édition cette année.

Partager cet article