Le projet Uapishka rassemble Innus et allochtones

Par Karianne Nepton-Philippe 5:00 PM - 17 janvier 2023
Temps de lecture :

David Béland, photographe passionné, rencontre Marie-France L’Ecuyer, photographe et artiste visuelle, en janvier 2021, et ils discutent d’une idée qui prendra près de deux ans à se concrétiser. Le lancement officiel du Projet Uapishka avec les participants s’est fait le 25 octobre 2022. Photo courtoisie

Un groupe de 10 personnes, rassemblant des Innus de Pessamit et des allochtones de la région, partira au mois d’avril pour une expédition intensive de cinq jours dans les monts Uapishka, au cœur du Nitassinan de Pessamit.

Les jeunes adultes ont déjà commencé leur préparation. Ils participeront à ce grand défi hivernal qui consiste en la traversée du plateau montagneux des monts Uapishka, sur une distance d’environ 50 kilomètres. Ils seront, durant cinq jours, de vrais nomades. Une équipe, dont trois guides professionnels, les accompagnera.

Ce sont donc 10 personnes qui participent à l’aventure. Ce groupe est composé de cinq innus de Pessamit et cinq allochtones de Baie-Comeau et les environs, dont six femmes et quatre hommes entre 18 et 35 ans.

Outre le défi sportif, important au niveau physique et mental, le but du projet est de créer une rencontre de nation à nation. « Je veux que cette rencontre-là crée un précédent, un désir de partage entre cultures. C’est en fait le cœur du projet », indique David Béland, cofondateur du Projet Uapishka.

Rencontre enrichissante 

Le groupe et des membres de l’équipe ont visité du 16 au 18 décembre le site traditionnel innu Kanapeut, territoire ancestral d’Eric et Michel Kanapé de Pessamit.

C’était une première activité de rencontre en personne. « Cette rencontre avait pour but de partager des connaissances », explique David. Il ajoute même que cela a permis de donner « un élan supplémentaire » dans l’implication de chacun.

Documentaire

L’excursion sera captée en vidéo et en photographies pour créer un documentaire. « Raconter une histoire humaine au travers de l’aventure » est la motivation pour David Béland.

Malgré que les détails de la direction du documentaire ne soient pas encore précisés, de la musique pourrait être offerte par d’excellents artistes de Pessamit. En plus du film, une exposition multimédia sera présentée à la Station Uapishka. 

Partager cet article