La STQ est à pied d’oeuvre au quai de Godbout

Par Charlotte Paquet 9:33 AM - 06 janvier 2023
Temps de lecture :

D’immenses roches provenant de l’enrochement du quai ont été traînées par les vents un peu partout autour des installations de la Société des traversiers duQuébec à Godbout. Il reste à évaluer les dommages causés et les travaux à réaliser. Photos courtoisie

Les dommages très considérables causés par les vents violents du 23 décembre aux infrastructures de la Société des traversiers du Québec (STQ) à Godbout ne mettent pas en péril la pérennité de la desserte. L’objectif demeure le rétablissement du service dès que possible.

C’est ce que confirme par courriel Simon Laboissonnière, responsable des communications à la direction principale des communications et du marketing de la société d’État.

Devant la dévastation observable au lendemain de la tempête, la survie de la desserte en avait inquiété plus d’un. Le maire de Godbout lui-même, Jean-Yves Bouffard, s’était d’ailleurs fait rassurer rapidement par le député de René-Lévesque, Yves Montigny, et la direction de la traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout.

« Ils ont l’intention de réparer. Ils n’ont pas le choix », a indiqué M. Bouffard, tout en ajoutant que la facture risque d’être salée.

Analyse en cours

Du côté de la STQ, on assure que l’analyse des infrastructures se poursuit. Il y a ce qui est visible pour le commun des mortels, comme les lourds dégâts à la passerelle piétonnière pour l’accès au bateau, mais aussi ce qui l’est moins, dont le dessous du quai, l’enrochement ou les mécanismes de fonctionnement des rampes d’embarquement.

Voici le triste spectacle offert aux visiteurs au matin du 24 décembre. Le tout a été nettoyé au cours des derniers jours.

Le nettoyage du site a été réalisé au cours des derniers jours avec la contribution de la firme Jean Fournier, de Baie-Comeau. L’état des infrastructures est analysé afin de déterminer les travaux nécessaires.

« Les équipes sont justement au travail pour évaluer l’état de l’ensemble du site et de ses composantes », précise M. Laboissonnière, qui, dans les circonstances, ne peut évidemment s’avancer pour une date de reprise du service à Godbout.

Depuis le 26 décembre, toutes les traversées sont dirigées vers Baie-Comeau. La grande majorité de la dizaine d’employés de la STQ à Godbout y a été transférée.

Partager cet article