Portrait de la restauration | Le maire de Sept-Îles inquiet

Par Sylvain Turcotte 10:00 AM - 24 novembre 2022
Temps de lecture :

Steeve Beaupré

Steeve Beaupré n’est guère rassuré par le milieu de la restauration. Il ne cible pas que sa ville, Sept-Îles. Il soutient que c’est pareil ailleurs en province.

Le maire de Sept-Îles ne voit toutefois pas d’un mauvais œil que des restaurants réduisent leurs heures d’opération. Et pour la pénurie de main d’œuvre, ça ne se passe pas qu’ici. « Si c’était juste chez nous, je me dirais qu’il y a un problème, mais c’est rendu partout comme ça. »

Et il indique qu’il ne faut pas mettre la responsabilité chez les jeunes. Il avance que le taux de chômage est bas et que la population est en croissance. L’arrivée de travailleurs étrangers pourrait combler pour un certain temps. « C’est une roue qui tourne. »

Le maire mentionne que les petits commerces sont aussi impactés.

M. Beaupré soutient que les restaurants qui arrivent à garder le phare sont ceux de la restauration rapide, McDonald et A&W entre autres, qui maximisent leurs opérations avec le service au volant. La bonification des salaires vient toutefois avec la hausse des prix. « Ce qui fonctionne à Sept-Îles, c’est la restauration rapide. »

Quelle est la solution pour les restaurateurs? La Ville peut être facilitatrice, mais c’est un domaine qui relève du privé, ce n’est pas notre mandat. Ils doivent se tourner vers la MRC et la SADC. La recette? « Je n’ai pas de baguette magique. »

« Je suis inquiet, je ne sais pas où on s’en va. Il n’y a pas que les restaurants où ça ne va pas, c’est dans tous les domaines », a-t-il souligné, disant que les curriculum vitae se font rares dans les entreprises. « Quand on se compare, on se console, car c’est partout. »

Partager cet article