Deux romans et un film inspirés du Grand Nord pour Isabelle Lafortune

Par Marie-Eve Poulin 5:15 PM - 07 novembre 2022
Temps de lecture :

Isabelle Lafortune est fière d’emporter ses lecteurs dans l’univers du Grand Nord qu’elle adore. Photo courtoisie

L’auteure Isabelle Lafortune, habituée du Grand Nord, s’est inspirée de Schefferville et de Havre-Saint-Pierre où se déroulent ses thrillers. Sujets de l’actualité et réalités du Nord sont au cœur de ses deux romans.

Isabelle Lafortune est une habituée de Schefferville, où elle a travaillé en tant qu’enseignante dans la communauté de Matimekush. Son beau-père de l’époque est le fondateur d’un hôtel de la région, ce qui explique ses nombreux séjours dans le Grand Nord où elle a vécu un solide coup de foudre avec ce coin de pays et ses habitants.

Elle tenait à partager la beauté de la région, la bonté des habitants et aborder les sujets de l’industrie minière et de l’exploitation des ressources naturelles qui prennent une place importante dans ce secteur.

« Quand on côtoie des gens, on apprend à les connaître et comprendre les défis auxquels ils font face et j’avais besoin de parler de ça », dit l’auteure.

Suite au décès de son beau-père, elle décide enfin d’écrire son premier roman, chose qui lui trottait dans la tête depuis longtemps.

Inspiration

Comme elle voulait que l’action se déroule dans la région de Schefferville, un endroit isolé de tout, elle s’est dit que ce serait l’univers parfait pour un thriller.

Suite à des recherches sur l’exploitation des ressources naturelles, elle dit s’être rendu compte qu’à une certaine époque « c’était pas mal le Far West ».

« Des drapeaux commencent à se lever dans la société, par rapport à la manière que l’on exploite nos ressources naturelles et c’est une très bonne chose. Mais je pense qu’il y a quand même une réflexion à y avoir par rapport à ce qu’on fait de nos ressources, la manière de les gérer, est-ce qu’on le fait équitablement avec la population, équitablement pour la planète, etc. », explique-t-elle.

Deux romans et un film

Son roman Terminal Grand Nord, bien aimé du public, a reçu le prix Jacques-Mayer du premier polar en 2019. L’auteure est satisfaite des commentaires de ses amis lecteurs innus qui disent s’être reconnus dans le roman et s’être senti comme s’ils prenaient part à l’histoire, tellement la réalité du Grand Nord est bien décrite.

Son prochain roman Chaîne de glace, qui sortira en librairie le 9 novembre, se déroule à Havre-Saint-Pierre. Un inspecteur d’une unité spéciale dédiée aux crimes liés au développement du Nord du Québec, doit faire la lumière sur le meurtre d’un ressortissant chinois dont le corps a été retrouvé au chantier du barrage de La Romaine.

L’auteure est fébrile quant au projet d’un film basé sur ses romans.

Le projet va bon train, puisqu’il ne manque que le financement. Les producteurs sont choisis et le scénario est déjà rédigé.

Les noms ne peuvent être dévoilés pour le moment, mais Mme Lafortune précise qu’un des critères principaux du producteur est de réaliser le tournage dans le Grand Nord, avec des gens de la région.

Partager cet article