Le Gala de boxe amateur à Sept-Îles rapporte dans les six chiffres

Par Sylvain Turcotte 3:56 PM - 05 novembre 2022
Temps de lecture :

Le clan Bourassa (Alain, Nacy Lachance et Samuel) et leur invité de marque, Lucian Bute, sont fiers du succès remporté par le Gala de boxe amateur olympique du 4 novembre à Sept-Îles. Photo courtoisie

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Le Gala de boxe amateur olympique du 4 novembre au Centre des congrès de Sept-Îles, événement organisé par le Centre d’entraînement Free-Fight 7Î, a été un véritable succès philanthropique. On parle de plus de 105 000$ amassés.

Et dire que le décompte n’est pas encore terminé. La Fondation régionale Hôpital Sept-Îles sera gagnante de près de 50 000$. Centraide Haute-Côte-Nord/Manicouagan s’enrichira de 2 500$.

L’implication de l’industrie de la construction a grandement contribué au succès de l’événement. « Elle a très bien répondu », mentionne Alain Bourassa, l’homme derrière Free-Fight 7Î, mais aussi coordonnateur pour l’Association de la construction du Québec – Nord-Est du Québec.

Les encans de la soirée ont été fort payants. La paire de gants autographié de l’invité d’honneur, l’ancien boxeur professionnel Lucian Bute, s’est vendue 11 500$. Le « face off » a trouvé preneur auprès de Mirka Boudreau d’Int-Elle Corporation pour 10 000$. Des entrepreneurs ont déboursé 15 000$ pour une photo avec Bute.

« Les gens ont été très généreux », assure, avec raison, M. Bourassa, fier du travail accompli par la dizaine de bénévoles de Free-Fight 7Î. « On a levé un bel événement. Soyons fiers. »

Les boxeurs du club, situé dans le sous-sol du jadis bureau de poste (coin Brochu/Napoléon), profiteront aussi des retombées du gala pour leur participation futur à des combats ailleurs en province.

Pour ce qui est de la carte de boxe d’une dizaine de combats, Alain Bourassa souligne que tout s’est très bien passé. « Je n’ai reçu aucun commentaire négatif. » 

Partager cet article