4000 mètres cubes par jour d’eaux usées déversés directement dans le fleuve à Port-Cartier depuis dimanche

Par Émélie Bernier 12:54 PM - 04 novembre 2022 Initiative de journalisme local
Temps de lecture :

La plage Rochelois de Port-Cartier. Archives.

Depuis le 30 octobre, entre 4000 et 5000 mètres cubes par jour d’eaux usées sont déversés directement dans le fleuve en raison d’un bris majeur sur une des pompes de la station de pompage McCormick à Port-Cartier.

« La station est isolée depuis dimanche et il y a un débordement vers les milieux naturels, soit dans le fleuve. Ce n’est pas toute l’eau usée de la Ville, mais un volume de  4000 à 5000 mètres cubes par jour», indique Zakariae Anjab , responsable de l’Environnement à la Ville de Port-Cartier.

Depuis dimanche, il se consacre exclusivement à cette problématique «pour que ça se résolve le plus vite possible », précise-t-il. Une entreprise locale a été appelée en renfort afin d’usiner les pièces défectueuses et de remettre au plus vite la station en état de marche.

L’équipe de la Ville s’est affairée à rendre l’accès au puits humide possible rapidement. «  On a nettoyé la station pour que l’entreprise locale puisse entrer dans le puits humide afin de constater dès dimanche  les problèmes et de commencer à concevoir les solutions. Lundi, on a eu accès au réservoir des pompes avec l’équipe qui nous est revenue avec 2 solutions, une temporaire d’urgence, et une solution durable qui sera mise en place plus tard », ajoute M. Anjab. La solution temporaire vise à faire fonctionner une des pompes afin d’arrêter l’envoi des eaux usées au fleuve.

« D’après l’estimation de l’entreprise, le problème devait être résolu mardi, à condition que toutes les pièces soient manufacturées et reçues à temps. Certaines le sont surplace et d’autres ailleurs », indique Zakariae Anjab.

Le maire de Port Cartier , Alain Thibault, estime que « tout est mis en place pour régulariser la situation. »

La situation « fait mal », selon M. Anjab. «Ce sont des bris qui peuvent arriver. Pour le moment, la station McCormick est carrément hors d’usage. Conséquemment, il n’y a  aucune filtration, aucun dégrillage… On a fait des patrouilles sur les berges, sur les plages, pour détecter les déchets échoués et on n’en a pas trouvé », conclut-il.

Invitation aux citoyens

Dans le but de minimiser les impacts environnementaux du déversement, la Ville de Port-Cartier sollicite la collaboration des citoyens raccordés à ce réseau sanitaire afin de réduire leurs rejets d’eaux usées à l’égout jusqu’à la remise en opération complète de la station.

Les résidents du secteur sont invités à:

• À réduire leur consommation non essentielle d’eau;

• À reporter l’utilisation du lave-linge, du lave-vaisselle et du broyeur à déchets;

• À ne pas jeter dans la toilette ou dans l’évier, les résidus de table, les matières solides (tampons, serviettes hygiéniques, condoms, soie dentaire, lingettes humides, etc.).

Les rues Élie Rochefort, Lévesque, Vallée, Jourdain, Gagnon, Maloney, Trudel, Doyle, Arseneault, Girard, Carbonneau, du Grand héron, le Parc Brunel, ainsi que tout le secteur Est ne sont pas touchées par ces mesures.

Partager cet article