Un déménagement s’impose à la SPCA Côte-Nord

Par Vincent Rioux-Berrouard 8:00 AM - 02 novembre 2022
Temps de lecture :

Les locaux de l’actuel SPCA Côte-Nord situé sur la rue Holliday

« Vétuste, désuet et inadéquat », voilà comment est décrit le bâtiment de la SPCA Côte-Nord par le président du conseil d’administration, Dominic Cormier.

On peut donc comprendre que l’organisme a bien hâte de quitter ses locaux de la rue Holliday.

À cela, il faut ajouter que ceux-ci débordent actuellement avec plus de 65 chats et une vingtaine de chiens. D’ailleurs, la SPCA Côte-Nord a dû cesser d’accepter des animaux il y a deux semaines, faute d’espace. La situation est maintenant rétablie.

Pour expliquer ce nombre élevé d’abandons, M. Cormier affirme que le fait qu’il n’y a pratiquement pas de logements qui permettent les animaux est en cause. Cette problématique est actuellement responsable de plus de la moitié des abandons à la SPCA Côte-Nord.

Ce problème ne sera pas réglé avec simplement le déménagement dans le nouveau bâtiment, qui sera situé sur le boulevard des Montagnais.

« Le projet du nouveau bâtiment n’est pas d’avoir plus d’espace pour accueillir des animaux, mais plutôt d’avoir des locaux adéquats pour fonctionner », souligne M. Cormier.

Pour libérer les locaux de l’organisme qui débordent, le président du CA espère que des adoptions se produiront à court terme. Il rappelle que les animaux de la SPCA Côte-Nord sont stérilisés, ce qui représente un avantage lors de l’adoption.

Autres sources de revenus

Il est courant pour plusieurs SPCA à travers la province d’assurer le contrôle animal de plusieurs municipalités, pour ainsi augmenter les sources de revenus de cet organisme à but non lucratif. Pour ce qui est de la SPCA Côte-Nord, la situation est un peu différente.

Il serait difficile selon M. Cormier d’assurer le service dans d’autres municipalités, en raison de la distance.
De plus, si jamais la SPCA Côte-Nord voulait donner le service à une autre municipalité comme Port-Cartier, par exemple, l’organisme devrait obtenir l’approbation de la Ville de Sept-Îles au préalable.

L’organisation couvre actuellement le territoire de la Ville de Sept-Îles et la communauté de Uashat-mak Mani-utenam.

400 000$ de plus

Initialement estimés à 5M$, les travaux pour les nouveaux locaux de la SPCA Côte-Nord coûteront 440 000$ de plus aux contribuables.

Cette hausse est causée par certains ennuis durant la réparation du nouvel édifice de la SPCA Côte-Nord. Les nouveaux locaux seront dans l’ancien bâtiment du club de golf de Sept-Îles, qui est situé au bout du boulevard des Montagnais.

Parmi les problèmes qui ont été décelés durant les travaux, il y a eu la découverte de moisissures au sous-sol. L’ensemble des problématiques causera des retards dans la livraison du projet. La fin des travaux était prévue pour le début de l’année 2023.

Le maire de Sept-Îles, Steeve Beaupré, rappelle qu’il s’agit d’un projet important pour la Ville, étant donné l’état actuel des locaux de la SPCA Côte-Nord.

Ses propos sont appuyés par la conseillère municipale du district de Monseigneur-Blanche, Elisabeth Chevalier, qui est très impliquée dans ce dossier.

Selon elle, il faut que les employés de la SPCA Côte-Nord puissent travailler dans un lieu convenable. Elle souligne au passage le travail accompli par les travailleurs de l’organisme, qui au cours des dernières années, ont œuvré à l’application des règlements municipaux concernant les animaux.

De son côté, le président du CA de la SPCA Côte-Nord, Dominic Cormier, ajoute que des normes doivent être respectées pour la construction d’un chenil et d’un refuge.

Rappelons que le bâtiment qui accueillera la SPCA Côte-Nord sera la propriété de la Ville de Sept-Îles.

Partager cet article