Nouvelle députée dans Duplessis : les élus municipaux font connaître leurs attentes

Par Vincent Rioux-Berrouard 4:00 PM - 11 octobre 2022
Temps de lecture :

Elle vient à peine d’être élue, mais Kateri Champagne Jourdain aura de nombreux dossiers sur son bureau si l’on se fie aux différents acteurs du milieu.

Du côté des élus municipaux, tous s’accordent à dire qu’il y a d’importants besoins au niveau des infrastructures dans la région.

Pour le préfet de la MRC de Minganie, Luc Noël, il s’agit d’un dossier qui est aussi lié à l’attraction et la rétention de la main-d’œuvre.

« Il y a beaucoup de villages qui ont des bâtiments ou des arénas qui sont en fin de vie. Ça doit être une priorité pour la députée, parce que si on n’a pas d’infrastructures pour garder les gens, la démographie va être à la baisse », souligne le préfet.

Même constat pour le maire suppléant de Port-Cartier, Mario Gaumont, qui indique que la municipalité a besoin d’investissements dans les dossiers de la réfection de la piscine municipale, de l’aqueduc et du Café-théâtre Graffiti.

De son côté, le maire de Sept-Îles, Steeve Beaupré rappelle que la Ville recherche du financement pour son nouvel aréna. Il espère que Mme Jourdain tiendra parole sur son engagement d’obtenir au minimum 5 M$ pour cet aréna et peut-être même plus. La réfection du boulevard Laure est aussi une priorité.
Un autre dossier pour le maire septilien est le désenclavement de la Côte-Nord.

« La région se retrouve avec deux députés de la CAQ. Je m’attends à une collaboration des deux députés pour lutter et se battre pour le prolongement de la route 138 et le pont sur le Saguenay », affirme M. Beaupré.

Tous les élus se disent prêts à collaborer avec la nouvelle députée.

Pour sa part, la Chambre de commerce de Sept-Îles Uashat mak Mani-utenam a fait savoir qu’elle souhaitait travailler avec Kateri Champagne Jourdain sur les enjeux de la main-d’œuvre, le logement, le désenclavement de la région et la diversification économique.

Partager cet article