Kateri Champagne Jourdain : un rendez-vous avec l’histoire

Par Alexandre Caputo 1:29 PM - 04 octobre 2022 Initiative de journalisme local
Temps de lecture :

Mme Champagne-Jourdain se disait sereine au lendemain de sa victoire dans la circonscription de Duplessis.

Première représentante autochtone de la gent féminine élue au Gouvernement provincial, la députée innue croit fermement que ses racines l’avantageront, tant dans ses relations avec les citoyens que dans sa compréhension de leur différentes réalités. 

Même si le résultat global de la soirée électorale d’hier n’a pas créé une grande stupéfaction, il est impossible d’ignorer les deux pages d’histoire qui se sont écrites dans la circonscription de Duplessis. Non seulement la candidate caquiste, Kateri Champagne Jourdain, a mis fin à un règne de 46 ans du Parti Québécois, elle est par le fait même devenue la première femme autochtone à gagner sa place au Salon bleu. 

« Sereine » est le mot employé par la nouvelle élue de Duplessis pour décrire son état au lendemain de cette éclatante victoire. 

« Je ressens énormément de gratitude, les gens de notre comté ont pris la décision de réécrire l’histoire de notre région, mais aussi celle de notre province, et j’en suis très fière », explique-t-elle. 

Être une élue autochtone au Salon bleu, un avantage ?

Questionnée au sujet des tensions existantes entre les différentes communautés autochtones de la province, Mme Champagne Jourdain voit d’un bon œil son arrivée sur la Colline parlementaire et croit que sa nationalité jouera à son avantage.

« Effectivement, il y a des différences de cultures et de réalités entre les communautés, mais je crois que nous avons tous une base et des valeurs communes. L’important sera d’accompagner les communautés dans leurs projets, plutôt que de les paterner comme c’est si souvent arrivé », mentionne-t-elle. 

« Nous voulons que les projets qui s’en viennent soient représentatifs des valeurs des communautés autochtones, que ces projets soient à leur image et je pense que ma présence comme autochtone aidera », poursuit l’élue innue. 

Un poste de ministre en vue ?

Les rumeurs vont de bon train concernant la possibilité de voir Mme Champagne Jourdain occuper un poste de Ministre au sein du Gouvernement pour les prochaines années. La principale intéressée est demeurée humble dans ses réponses, précisant que la décision ne lui revient pas. 

« Si on m’appelle pour occuper ce genre de fonction, je serai prête, mais ça reste la prérogative du Premier Ministre de choisir ses ministres. Mon but premier était de donner une voix forte à notre région au parlement et de représenter les citoyens et citoyennes de Duplessis », soutient-elle.

Grand potentiel économique

Femme d’affaire établie dans la région, l’élue caquiste juge que son expérience et ses connaissances dans le domaine socio-économique seront des atouts importants pendant son mandat. 

« J’ai travaillé dans le commercial, j’ai travaillé dans le résidentiel, je connais les réalités et les enjeux des différentes villes de notre grande circonscription », précise-t-elle

« J’amène aussi avec moi une bonne connaissance de l’économie des communautés autochtones, qui est en pleine effervescence en ce moment. Je considère que je serai une plus-value pour la région », complète-t-elle. 

Mme Champagne Jourdain, dont le nom sera désormais inscrit dans les livres d’histoire, y est allée de quelques mots inspirants pour les communautés autochtones des prochaines générations. 

« Pour vous réaliser, il faut que vous aillez au bout de vos rêves. Il faut cesser de se mettre des barrières basées sur notre couleur de peau ou notre nationalité. Si suivre votre instinct vous mène en dehors des chantiers battus, continuez et croyez en vous »

Partager cet article