Grâce au temps humide, les feux de forêt causent très peu de dommages sur la Côte-Nord

Par Charlotte Paquet 2:27 PM - 01 septembre 2022
Temps de lecture :

Les 18 incendies de forêt répertoriés sur la Côte-Nord en août ont détruit à peine 1 hectare. Photo SOPFEU

Les forêts de la Côte-Nord peuvent dire merci au temps humide du mois d’août qui les a protégées contre les ravages causés par les incendies.

Les pompiers forestiers de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) de la Côte-Nord ont tout de même combattu 18 incendies le mois dernier, ce qui est beaucoup plus que la moyenne de 7 ces 10 dernières années.

Par contre, ces 18 feux ont brûlé des superficies de forêt énormément moindres. À peine 1 hectare de forêt a été détruit. La moyenne des 10 dernières années se chiffre à 6,8 hectares.

Selon Isabelle Gariépy, agente à la prévention et aux communications, une panoplie de facteurs peuvent expliquer une faible superficie consumée, mais le principal demeure la météo. « On a souvent eu de l’humidité et de la pluie. Une journée chaude et humide a moins d’impact sur nos forêts », a-t-elle indiqué.

Rappelons que les précipitations très abondantes de juin, un mois toujours très actif au niveau des risques de feux de forêt, ont permis à la Côte-Nord de s’en tirer plus qu’honorablement avec un seul incendie.

Puis juillet s’est terminé avec seulement deux incendies et moins d’un dixième d’hectare brûlé. À moins que le mois de septembre entraîne des surprises, le bilan de saison, attendu en octobre, devrait être plus que positif.

Mme Gariépy rappelle que cette période-ci de l’année ne doit pas être prise à la légère au chapitre des risques d’incendie de forêt en raison notamment de la période de la chasse qui commence.

Dans un autre ordre d’idées, soulignons que quatre pompiers forestiers provenant des bases d’opérations de Baie-Comeau, Sept-Îles et Havre-Saint-Pierre font partie d’une délégation de 20 sapeurs du Québec partis prêter main-forte dans l’État de New York, où d’importants brasiers ravagent le parc d’État Minnewaska.

Partager cet article