Chronique | On parle chien

Par Stephan Marchand 7:00 AM - 06 août 2022
Temps de lecture :

Je suis éducateur canin et maître-chien en recherche et sauvetage. En plus de former des chiens de recherche et sauvetage, j’ai aussi formé des chiens de zoothérapie. J’ai une grande admiration pour les chiens, pour leur résilience, pour leurs immenses capacités et pour le bonheur qu’ils apportent aux humains. Comme l’a si bien dit Winston Churchill : « le chien est le meilleur ami de l’homme, les défauts en moins ».

Dans le monde merveilleux des chiens, il y a les mythes, les croyances et il y a les faits. En fouillant un peu sur Internet, vous trouverez des millions d’informations sur le chien. Un des objectifs de cette chronique sera de démêler le tout afin de faire prévaloir les faits.

Le chien a été le premier animal domestiqué par l’humain, il y a environ 33 000 ans. Il fait partie du quotidien de plusieurs milliards d’humains sur Terre. Il agrémente notre vie, il est utile, que ce soit comme simple compagnon ou encore comme chien de zoothérapie, chien d’assistance, chien policier, chien de recherche et sauvetage, chien de berger, chien d’alerte médicale, etc…

Soyons honnêtes, si le chien devait retourner à la vie sauvage, nous serions vraiment mal pris! Il est irremplaçable, il est sans équivalent parmi les animaux que nous avons domestiqués. Or, nous avons tant à apprendre sur lui, tant à apprendre de lui.

Une des principales choses que nous devons apprendre concernant le chien est certes comment concilier notre vie d’humain avec sa vie de chien, comment faire en sorte que notre relation avec lui soit confortable pour nous et lui. Les 300 000 chiens abandonnés annuellement en refuge au Québec sont la preuve incontestable que nous sommes loin d’y parvenir.

Y a-t-il des solutions? Bien sûr que oui. Dans cette chronique, nous aborderons plusieurs sujets directement en lien avec cette importante mission : faciliter les relations entre les chiens et les humains, dans le respect de leurs natures et besoins respectifs.

Bien entendu, nous parlerons également des étapes les plus importantes de la vie d’un le chien : la satisfaction de ses besoins, sa socialisation et son éducation. Nous parlerons de sa santé, de son vieillissement (eh oui, ils vieillissent nos toutous, et bien trop vite selon moi). Nous toucherons aussi à l’histoire du chien, ses origines et la création des races.

Nous présenterons ses nombreux exploits. Parce que les chiens, malgré 33 000 ans de cohabitation, ne cessent de nous surprendre.

À leur façon, ils sont nos héros. Chose certaine, ils sont mes héros.

Vous aimez les chiens? Cette chronique est pour vous!

Partager cet article