Une année haute en émotions pour Pierrick Dubé

Par Alexandre Caputo 10:26 AM - 01 août 2022
Temps de lecture :

Pierrick Dubé se dit confiant de se dénicher une place dans un camp d’entraînement de la LNH cet automne.

Champion de la Coupe du Président, demi-finaliste de la Coupe Memorial et invité au camp de développement des Canadiens de Montréal, les derniers mois n’ont pas été de tout repos pour l’ancien Septilien Pierrick Dubé. Le principal intéressé nous raconte ses expériences lors de son passage à l’école de hockey Carbonneau-Duchesne-Dykhuis.

« Avoir la chance de finir mon stage junior en gagnant est un sentiment incroyable. J’ai encore des frissons lorsque je pense au but gagnant en prolongation à Charlottetown. », explique Pierrick Dubé d’entrée de jeu. Et des frissons, il a raison d’en avoir. C’est en effet lui qui a propulsé son équipe vers la Coupe Memorial avec le but décisif lors de la cinquième partie de la finale du circuit Courteau.

Après avoir évolué pendant trois saisons pour les Remparts de Québec et joué près d’une quinzaine de parties avec les Saguenéens de Chicoutimi, Dubé semblait prendre le chemin du Drakkar de Baie-Comeau à la suite d’un échange lorsqu’à la surprise générale, il a refusé de se présenter au camp d’entraînement de l’équipe au début de la saison 2021-2022.

Un choix que le jeune homme de 21 ans ne regrette pas, puisqu’il a beaucoup apprécié le rôle de vétéran qu’il avait au sein de l’organisation des Cataractes de Shawinigan, équipe qui l’a acquis de Baie-Comeau lors d’une transaction en début de saison.

« J’adorais jouer le rôle de vétéran dans une équipe à maturité comme celle que nous avions. Nous étions plusieurs joueurs de 20 ans, mais nous avions aussi des jeunes qui jouaient des rôles importants. Nous avons pris notre rôle de les aider et leur montrer le chemin à cœur. Après tout le temps passé ensemble, nous sommes devenus une grande famille et je suis très fier de ce que nous avons accompli ensemble. », se réjouit Dubé.

Après avoir récolté 151 points en 219 rencontres dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), Dubé a vu son parcours junior prendre fin alors que son équipe s’est inclinée en demi-finale à la Coupe Memorial contre leurs rivaux, les Sea Dogs de Saint.John. Une dizaine de jours plus tard, il se mettait en route pour le camp de développement des Canadiens.

Un camp de la LNH

Même s’il n’a pas été repêché par une équipe de la Ligue nationale de hockey (LNH), Dubé est confiant qu’il prendra part au camp d’entraînement du bleu-blanc-rouge cet automne. « Le camp de développement des Canadiens s’est bien passé, je ne veux rien confirmer avant d’en avoir eu la nouvelle, mais normalement je devrais être du camp d’entraînement en septembre. C’est quelque chose de spécial en tant que Québécois d’avoir la chance de me prouver auprès de cette équipe. », raconte avec excitation Dubé.

Une expérience inoubliable pour le natif de Lyon en France, qui a eu la chance de côtoyer entres autres le premier choix au dernier repêchage de la LNH, Juraj Slafkovsky. « Ce n’est pas pour rien qu’il a été choisi premier au total, il est habitué de jouer avec des hommes et il a la maturité pour jouer dans la LNH cette année, j’ai été impressionné par ce que j’ai vu », déclare-t-il.

Pierrick Dubé n’est pas à court d’options pour la saison 2022-2023 s’il ne réussit pas à se tailler une place avec la Sainte-Flanelle.  « C’est sûr que j’aimerais rester dans l’entourage du Canadien cette année, mais il y a aussi d’autres équipes qui m’ont approché et mon but ultime est de jouer dans la grande ligue, donc j’irai là où on me voudra » , explique Dubé. Ce dernier mentionne aussi qu’il a toujours l’option d’aller jouer dans son pays natal, mais qu’il préfère se concentrer sur son objectif premier pour le moment.

S’améliorer

L’ancien des Cataractes de Shawinigan estime que malgré son talent offensif, il devra améliorer d’autres facettes de sa partie pour se tailler une place dans la plus grande ligue de hockey au monde.

« J’ai beaucoup d’habiletés individuelles, je contrôle bien la rondelle, j’ai un bon lancer et un excellent coup de patin, mais j’aimerais travailler sur l’aspect défensif de mon jeu pour devenir plus complet. Je risque de jouer un rôle plus défensif dans les prochaines années et il est important pour moi de me perfectionner à ce niveau-là. J’aime comparer mon style de jeu à celui de Jonathan Marchessault, il est explosif et bon avec la rondelle, je dois maintenant trouver le moyen de devenir efficace des deux côtés de la patinoire comme lui », explique le jeune espoir.

Après une saison estivale passée à s’entraîner en compagnie de joueurs comme Marc-Édouard Vlasic, Patrice Bergeron et Phillip Danault, parions que Pierrick Dubé se présentera prêt pour réaliser son rêve de jouer dans la Ligue nationale de hockey en septembre prochain.

Partager cet article