ITUM : Mike Mckenzie et Kenny Régis dûment élus

Par Sylvain Turcotte 12:02 PM - 01 août 2022
Temps de lecture :

Le chef Mike Mckenzie a dûment été élu selon la décision du comité d’appel Innu Takuaikan Uashat mak Mani-utenam face à la contestion d’Antoine Grégoire face aux élections du 18 juin dernier. Photo courtoisie

Le Comité d’appel Innu Takuaikan Uashat mak Mani-utenam a tranché dans le dossier de la contestation d’Antoine Maniteu Grégoire face aux élections du 18 juin dernier. Le chef Mike Mckenzie et le conseiller Kenny Régis ont dûment été élus.

Dans la décision rendue le 1er août, il est indiqué qu’il incombait au requérant de formuler des allégations détaillées et suffisantes, avec une preuve probante et recevable pour soutenir sa contestation.

« Sa demande de contestation ne contient que des allégations, des opinions personnelles et de nombreuses conclusions non appuyées par des déclarations solennelles, des témoignages à l’audience, ou accompagnés de sources ou de références. Il faut cependant une preuve probante et vraisemblable et les soupçons ou les hypothèses ne font pas partie de cette équation », évoque, entre autres, le jugement.  

Cette décision fait suite à l’audience du comité d’appel tenu le 27 juillet.

Lors de celle-ci, Antoine Grégoire avait émis de sérieux doutes sur le fait que le comité d’appel était l’endroit approprié. Selon lui, les membres du comité ne sont pas indépendants d’ITUM.

« Je pars avec deux prises contre moi à ce comité d’appel. Cela ne me donne aucune chance », a-t-il affirmé.

Il a aussi déploré le fait qu’il a dû faire une partie de sa présentation en français puisqu’il s’agit de sa deuxième langue. L’innu-aimun étant sa langue maternelle. Selon lui, les gens siégeant sur le comité d’appel devraient pouvoir parler l’innu-aimun.

M. Grégoire a fourni les déclarations écrites de quatre personnes, mais aucune n’était présente le 27 juillet pour témoigner.

Au terme de l’audience, M. Grégoire avait déjà indiqué qu’il comptait poursuivre sa contestation en cour fédérale.

Lors de l’élection du 18 juin, Mike Mckenzie a été réélu chef en obtenant 125 voix de plus qu’Antoine Grégoire.

Avec la collaboration de Vincent Berrouard

Partager cet article