Question de sécurité à la paroi d’escalade de la baie Saint-Pancrace

Par Colombe Jourdain 2:00 PM - 08 juillet 2022
Temps de lecture :

Des enjeux de sécurité ont été soulevés par une citoyenne concernant la paroi d’escalade à la baie Saint-Pancrace qui n’est pas accréditée par la Fédération québécoise de la montagne et de l’escalade, contrairement au site de la Baie des tout-nus à Port-Cartier. Photo Jean-Pierre Larrivée

Lors de la dernière séance du conseil municipal de la Ville de Baie-Comeau avant la pause estivale, une citoyenne, amateure d’escalade, Camille Robidoux-Daigneault est venu soulever une préoccupation de sécurité à la paroi rocheuse de la baie Saint-Pancrace.

La paroi, utilisée pour l’escalade à la baie Saint-Pancrace, se trouve sur un site où l’entreprise baie-comoise Attitude Nordique est installée. L’entreprise procède actuellement à des travaux d’aménagement et d’installation de nouvelles infrastructures.

Mme Robidoux-Daigneault indique que « l’accès au chantier n’était pas bloqué et que les conditions d’escalade n’étaient pas sécuritaires », racontant même avoir dû éviter des branches d’arbre qui tombaient.

Attitude Nordique travaille présentement à la construction, entre autres, d’une nouvelle tyrolienne. Le copropriétaire de l’entreprise, Frédéric Fournier, admet que les banderoles pour bloquer l’accès ont été installées peu après le début des travaux, mais il rappelle que « quand on va grimper à quelque part, c’est de notre propre responsabilité de vérifier que le site est sécuritaire ».

M. Fournier rapporte également avoir avisé les personnes qui se sont présentées pour faire de l’escalade et leur a indiqué « que des travaux de nettoyage étaient en cours en haut de la paroi et que l’endroit n’était pas sécuritaire pour y grimper ». Comme la paroi se trouve sur les terres publiques, les gens qui vont y grimper le font de façon autonome.

La phase 2 du projet actuel prévoit justement « d’améliorer l’accès et de rendre plus accessibles ces parois de roche et de glace en hiver pour l’escalade », ajoute M. Fournier.

La citoyenne concernée a demandé à la Ville de Baie-Comeau si Attitude Nordique avait bel et bien les permis nécessaires pour effectuer ces travaux, déplorant le fait que l’entreprise semble prendre possession du secteur. Le directeur général, François Corriveau, confirme qu’une demande de permis est effectivement en cours pour ce projet. Pour les autres travaux, leur bail leur permet de faire certains aménagements sans demander de permis.

Le copropriétaire de l’entreprise soutient que tout a été fait selon les règles et le projet a été autorisé par la MRC de Manicouagan et également par le Conseil des Innus de Pessamit.

Partager cet article