Yvan Pedneault renouera avec Notre-Dame-de-Paris à New York

Par Sylvain Turcotte 8:23 AM - 08 juillet 2022
Temps de lecture :

Le Septilien d’origine Yvan Pedneault retrouvera son rôle de Phoebus pour les représentations de Notre-Dame-de-Paris à New York du 13 au 24 juillet. Photo courtoisie

Notre-Dame-de-Paris, grand classique des comédies musicales, a influencé le Septilien Yvan Pedneault à la fin des années 90, pavant le chemin à ce qui suivra. Son parcours l’a mené au sein de la distribution de ce succès sur les planches à l’internationale. L’homme de 41 ans retrouvera son rôle de Phoebus la semaine prochaine à New York.

Yvan Pedneault, le finaliste de La Voix 2016, a beaucoup voyagé grâce à Notre-Dame-de-Paris. 2012 et 2013, notamment en Russie et en Chine, en anglais en raison d’une bisbille pour les droits d’auteurs. 2014 et 2015, en Corée, en Italie et en Turquie entre autres. 2018 aussi pour quelques spectacles au Québec. Des spectacles tout en français depuis l’histoire du début des années 2010. « La réponse est meilleure en français », assure le Septilien d’origine.

Cette fois, ça se passera dans la Grosse Pomme, au Lincoln Center, « la Place des arts » pour New York, pour huit représentations du 13 au 24 juillet.

Yvan Pedneault sera Phoebus. Le troisième couplet de Belle, ça sera sa voix.

« Je suis vraiment excité. D’aller jouer Notre-Dame-de-Paris à New York, c’est une autre étape », souligne-t-il.

Pedneault partagera le rôle de Phoebus avec Martin Giroux à New York, mais aussi pour les représentations qui suivront dans les mois d’après au Québec, en Ontario et au Nouveau-Brunswick. « Il y a beaucoup de gars qui aimeraient être à ma place. Je vais profiter du moment. »

S’ils sont deux à se partager le rôle, c’est en raison d’autres engagements, mais aussi par précautions, surtout avec la COVID.

« Les étés sont occupés pour les artistes », a-t-il dit, content de renouer avec la scène. Il s’arrêtera d’ailleurs deux fois sur la Côte-Nord, le 6 août pour Route 66 au Festival de la bière de la Côte-Nord (Baie-Comeau) et le 12 août pour Queen au Festi-GrÎles de la Côte-Nord (Sept-Îles/Uashat). 

« En juillet, je dors une nuit chez moi. »

Avec autant d’engagements, Yvan Pedneault a d’ailleurs dû mettre sur pause ses projets de nouvel album.

Une influence marquante

Le Septilien dit avoir accroché sur Notre-Dame-de-Paris en 1997, 1998 et que ça l’a influencé. « J’étais en plein questionnements d’orientation de carrière et ç’a joué un rôle dans mon choix »  a raconté Pedneault, qui aura gradué de l’École Supérieure de Théâtre Musical (ESTM) à Montréal en 2004.

Il se dit bien heureux du retour de Bruno Pelletier au sein de la distribution pour les spectacles au Québec. « Il chante man, c’est hallucinant! »

Partager cet article