De la grande visite chez Bioénergie AE Côte-Nord à Port-Cartier

Par Vincent Rioux-Berrouard 9:59 AM - 08 avril 2022
Temps de lecture :

Le ministre Pierre Fitzgibbon a visité les installations de Bioénergie AE Côte-Nord. Photo Facebook Pierre Fitzgibbon

De passage sur la Côte-Nord en début de semaine, le ministre de l’Économie et de l’Innovation du Québec, Pierre Fitzgibbon, en a profité pour aller visiter les installations de Bioénergie AE Côte-Nord à Port-Cartier.

Au cabinet du ministre Fitzgibbon, on nous indique que « la visite avait pour but de rencontrer l’équipe de direction et d’avoir une discussion sur l’état du projet ».

« Le projet de Bioénergie AE est complexe, mais prometteur. L’huile pyrolytique produite par l’usine peut aider le Québec à atteindre ses cibles de GES et à décarboner différentes industries. Le ministre voulait comprendre et voir de ses yeux ce projet », explique le cabinet du ministre de l’Économie et de l’Innovation.

Rappelons que dans ce dossier, des négociations se poursuivent entre l’usine de biocarburant et ArcelorMittal pour l’approvisionnement en biocarburant de la minière.

Une visite bien accueillie

Pour la corporation de développement économique de Port-Cartier (DEPC), cette visite représente un signal positif pour la relance de l’usine. D’ailleurs, la corporation avait invité le ministre Fitzgibbon à venir visiter les installations de Port-Cartier avec la publication d’une lettre ouverte dans La Presse à la fin du mois de janvier.

« Le fait que le ministre Fitzgibbon se soit déplacé est positif pour nous et il sera en mesure avec son cabinet de mieux comprendre le dossier. Vous savez, un ministre de l’Économie doit traiter des dizaines de dossiers par jour. Donc le fait que le ministre a passé un certain temps sur le dossier de l’usine de biocarburant de Port-Cartier, c’est très intéressant pour nous », indique le directeur général de DEPC, Bernard Gauthier.

En plus de la visite du ministre, M. Gauthier voit plusieurs signes encourageants au cours des derniers mois pour une relance. Il cite les entreprises effectuant des travaux dans l’usine actuellement et le fait que Bioénergie AE Côte-Nord est en recrutement pour de nouveaux employés.

Bernard Gauthier rappelle que la relance de l’usine de biocarburant est très importante pour le milieu économique port-cartois.

« Tout d’abord, c’est 30 emplois bien rémunérés dans notre ville. Ensuite, c’est la pérennité de la scierie parce qu’à partir du moment où on a une usine qui permet de produire un produit à valeur ajoutée (le biocarburant), on croit fermement qu’il y a un avenir », explique-t-il.

Pour Bernard Gauthier, le gouvernement du Québec aurait intérêt d’investir dans l’usine de biocarburant de Port-Cartier parce que ce type d’infrastructure pourrait aussi aider à sauver d’autres communautés forestières à travers la province.

Évidemment le fait que le prix du gaz est élevé actuellement pourrait favoriser le biocarburant dans le futur. De plus, M. Gauthier souligne qu’il s’agit d’un carburant moins polluant ce qui est un autre élément en faveur de la relance de l’usine dans un contexte de lutte aux changements climatiques.

À lire : Budget 2022 : de bonnes nouvelles pour l’usine de biocarburant de Port-Cartier?

Partager cet article