Sept-Îles, ville de coeur

Par Sylvain Turcotte 6:30 AM - 08 janvier 2022
Temps de lecture :

Photo iStock

Bienvenue en 2022. Que cette nouvelle année soit meilleure que la précédente. On se le souhaite. Il serait dont facile de s’imprégner de tous les irritants de la COVID-19 pour cette chronique, et Dieu sait que ça pourrait être long, mais non, on n’embarquera pas dans ce sujet. Un peu de positivisme pour cette lecture fera certes du bien pour lancer 2022.

Bien oui il y a du bon au quotidien, à travers tout ce que l’on vit. Ce qui me frappe, me comble, c’est cette générosité septilienne, année après année. Qu’importe le contexte, le grand cœur des Septiliens, de ses entreprises, petites moyennes ou grandes, est toujours au rendez-vous. Chaque fois, ça vient me chercher.

Les gens ne sont pas pour autant plus riches, le coût de la vie ne fait que s’accentuer ou presque, des gens démunis ou dans le besoin il y en a tout autant, mais la générosité est toujours aussi présente.

On a qu’à penser à la Grande guignolée des Médias du 2 décembre dernier, au profit du Comptoir alimentaire de Sept-Îles. Une récolte record de quelque 157 500$. C’est gros!

En voulez-vous d’autres des élans de générosité? Aluminerie Alouette qui remet 150 000$ à Centraide Duplessis et le Bavard et l’Ivrogne qui fait profiter ses boîtes-repas festives à la Fondation régionale Hôpital Sept-Îles avec un montant de 46 950$. Je pourrais en nommer encore et encore. Vous le savez où vous avez contribué.

Chaque événement, chaque cause, interpelle les citoyens. On se sent touché de près ou de loin. Les organismes sont choyés ici. Ils sont appuyés par le milieu.

Oui, les entreprises contribuent grandement, mais derrière elles, il y a des humains, des travailleurs, des gens de cœur, qui donnent. Il y a aussi chacun de vous qui participez à cet effort collectif, si on peut appeler ça ainsi.

On est à Sept-Îles, une ville de quelque 25 000 habitants. La population ne double pas. Elle est même en déclin. Les causes se multiplient. Chaque organisme a ses besoins. Mais chaque fois, les gens sont au rendez-vous.

Pourquoi tant de bonté? On se connaît. Ton voisin est peut-être cette personne dans le besoin. On est une ville chaleureuse. Il n’y a rien d’impersonnel. On est dévoué. On a à cœur ce qui se passe dans le milieu. On aime faire du bien, même si ce n’est que par un simple petit geste.

Le contexte de la COVID-19 aurait pu freiner notre élan, mais c’est tout le contraire. On se fait généreux encore plus année après année. On veut toujours le bien des autres. Vous avez toutes et tous une raison sur le pourquoi vous donnez.

Septiliennes et Septiliens, gardez dont cette belle qualité qu’est le don de soi, ça pourrait vous être rendus un jour ou l’autre.

Continuez d’être cette fierté septilienne, d’appuyer les organismes, les causes, voire même les commerçants et entreprises d’ici. Ce qu’on partage, fait du bien et ça reste dans le milieu.

Cheers!

Partager cet article