Un projet de déviation de la route 138 à Sheldrake

Par Vincent Rioux-Berrouard 6:00 AM - 06 janvier 2022
Temps de lecture :

Pour ce qui est du Pont Touzel, il sera soit démoli, démantelé ou déplacé.

Les changements climatiques et l’érosion des berges font ressentir leur effet depuis maintenant plusieurs années sur la Côte-Nord et la prochaine victime pourrait bien être une section de la route 138 à Rivière-au-Tonnerre.

C’est que le ministère des Transports du Québec (MTQ) souhaite déplacer une partie de la route 138 dans le secteur de Sheldrake.

Caroline Rondeau, porte-parole pour le MTQ explique qu’en raison de l’exposition de ce secteur aux aléas côtiers, de nombreux bris sont survenus et continueront de survenir ce qui est très onéreux. De plus, le ministère considère qu’il faut agir étant donné que la route 138 est vitale pour la Côte-Nord puisqu’il s’agit de l’unique lien routier.

Deux options sont considérées. La première consiste en un tracé vers le nord sur 3,3 km qui ne contourne pas le village de Sheldrake. Il viendrait se raccorder à l’extrémité ouest du village. Cette formule nécessiterait la construction d’un pont de 520 mètres de long avec sept piliers en rivière.

L’autre alternative est un tracé vers le nord contournant complètement le village de Sheldrake sur 6,8 km. Un pont d’une longueur de 210 mètres avec quatre piliers en rivière devrait être construit. Le raccordement à la route 138 se ferait à l’est du village par une route de 1 km.

C’est cette option qui est actuellement privilégiée par le ministère. Mme Rondeau souligne que les coûts de construction seraient moins élevés, qu’elle assurerait la quiétude des propriétaires riverains de Sheldrake et éloignerait la route 138 du golfe Saint-Laurent.

Rencontre citoyenne

Le MTQ a rencontré les citoyens le 9 décembre lors d’une consultation organisée à Rivière-au-Tonnerre pour leur expliquer le projet et connaître leurs impressions.

Le préfet de la MRC de Minganie, Luc Noël, était présent à la rencontre. Il affirme que les citoyens souhaitent que la route 138 passe par Sheldrake au lieu de contourner le village.

Il ajoute qu’il serait déplorable que la route passe à l’extérieur du village étant donné que Sheldrake est la porte d’entrée de la Minganie.

Le préfet reste tout de même confiant qu’une solution qui plaira à tout le monde sera trouvée parce qu’il reste encore beaucoup d’étapes et de consultation à faire avant que les travaux ne débutent. Le MTQ prévoit que ceux-ci s’amorcent dans cinq à sept ans.

Partager cet article