Agenda chargé pour la nouvelle mairesse d’Anticosti

Par Vincent Rioux-Berrouard 6:00 AM - 09 décembre 2021
Temps de lecture :

Hélène Boulanger a été conseillère avant d’être élue mairesse le 7 novembre. Photo courtoisie

Élu le 7 novembre, les premières semaines de la nouvelle mairesse de la municipalité de l’Île-d’Anticosti, Hélène Boulanger, ont été chargé.

« On est une petite municipalité de 200 habitants qui a des projets que probablement une ville de 20 000 personnes n’a pas », affirme Mme Boulanger pour résumer la situation.

Les dossiers sont nombreux sur le bureau de la nouvelle mairesse. Il y a celui de l’eau potable, de l’entretien du barrage du lac Saint-Georges, le budget pour l’année 2022 et bien sûr, la candidature au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Ce dernier point est évidemment un dossier majeur pour la municipalité de l’Île-d’Anticosti. Hélène Boulanger arrive à un moment charnière du projet. Si tout se déroule bien, la candidature de l’île devrait être présentée en février 2022. Il s’agit d’une tâche très exigeante selon la nouvelle mairesse.

« J’ai des réunions pour l’UNESCO qui regroupent une quarantaine de participants. Il y a beaucoup de choses à apprendre parce que moi je rejoins le dossier maintenant tandis que certains sont impliqués depuis des années. En tant que mairesse, je ne veux pas être figurante, je veux être impliquée et bien maîtriser les différents aspects du projet », affirme Mme Boulanger.

Avec un agenda aussi chargé, il sera important de prioriser les dossiers selon la mairesse. Elle compte s’appuyer sur le conseil et l’expertise des employés municipaux pour bien gérer le tout.

Elle veut aussi établir de solides relations avec les autres élus de la MRC de Minganie pour défendre les services dans la région comme ceux de la santé.

Un lien avec les citoyens

La nouvelle élue explique ne pas avoir été surprise de sa victoire en raison des réactions positives qu’elles obtenaient face à sa candidature.

Pour la nouvelle mairesse, il est important de rester connecté avec les citoyens. Elle veut s’assurer que les résidents obtiennent une oreille attentive de la part de la municipalité face à leurs préoccupations.

« Depuis que je suis en poste, j’ai des rencontres avec les citoyens qui souhaitent me présenter des projets. Pour moi, c’est important de laisser une place à la participation citoyenne», dit Hélène Boulanger.

Un conseil entièrement féminin

Lors de l’élection du 7 novembre, un poste de conseiller était resté vacant à la municipalité de l’Île-d’Anticosti. Une deuxième période de mise en candidature a été ouverte. À la fin du délai, une seule candidature avait été reçue, celle de Marie-Pierre Gagnon.


Elle complète ainsi l’équipe des conseillers avec Isabelle Plante, France Cloutier et Shawna Doucet. Avec la mairesse, Hélène Boulanger, la table du conseil est 100% féminine.

Durant la campagne l’enjeu des relations de travail entre l’ancien maire avec le conseil et les employés municipaux a été soulevé par Mme Boulanger.

Elle explique que l’ambiance s’est beaucoup améliorée. La nouvelle mairesse affirme vouloir travailler en collaboration avec les conseillères.

« Pour moi, il est important que les conseillères soient informées et consultées lorsqu’il y a des décisions à prendre. Il faut toujours se rappeler que les conseillers municipaux sont des décideurs, mais aussi des gens qui représentent les citoyens », indique Mme Boulanger.

Partager cet article