Port-Cartier devient propriétaire de la Base de plein air les Goélands

Par Vincent Rioux-Berrouard 9:30 AM - 04 novembre 2021
Temps de lecture :

La Base de plein air les Goélands. Photo courtoisie

La Ville de Port-Cartier a conclu un accord avec la Base de plein air les Goélands pour en devenir propriétaire.

La Ville de Port-Cartier était grandement impliquée dans la Base de plein air et avait fourni plusieurs aides financières au cours des dernières années.

Le maire de Port-Cartier, Alain Thibault, indique que la Ville a déjà des projets pour améliorer le site. Elle souhaite la reconstruction du chalet principal, l’amélioration de la section hébergement et des rénovations au garage.

À ce sujet, la Ville a déposé une demande d’aide financière auprès du gouvernement québécois. Elle s’engage à payer 20% du coût des travaux.

Le fait que la Ville devienne propriétaire du site facilitera les demandes de subventions auprès du gouvernement explique le maire.

Pour ce qui est des coûts du projet, l’évaluation est en cours pour estimer le tout.

Destination touristique

M. Thibault veut que ce lieu devienne une destination vacances incontournable pour les touristes.

« La Base de plein air est une infrastructure très importante pour Port-Cartier. Il faut lui donner une vocation qui tourne autour des activités de plein air pour qu’on puisse rentabiliser les investissements de la Ville», affirme Alain Thibault.

Pour le maire, le site présente un potentiel immense pour des activités telles que le kayak, le canoë, le paddleboard et bien plus en raison des majestueux cours d’eau qui se trouvent à proximité.

Il pense aussi qu’avec le temps, il sera possible de construire de nouvelles yourtes ou autres types de prêts-à-camper.

Il n’est pas dans les plans de la Ville de faire de ce lieu une sorte de camping municipal. Le maire estime que le camping le Paradis et les sites récemment aménagés sur l’île Patterson sont des lieux plus appropriés.

Partager cet article