Grève au CPE Touchatouille : les éducatrices demandent un effort supplémentaire aux parents

Par Vincent Rioux-Berrouard 4:09 PM - 02 novembre 2021
Temps de lecture :

Marche en soutien des éducatrices du CPE Touchatouille le 21 octobre

Dans une lettre s’adressant aux parents ayant des enfants au CPE Touchatouille, les éducatrices demandent l’appui de ceux-ci au moment où la grève générale illimitée atteint trois semaines.

Dans la lettre, on peut y lire : « Nous savons que la grève a un grand impact sur vous, les parents. En bout de ligne, on le fait dans l’espoir que cela aura un effet bénéfique sur nos conditions de travail et sur la qualité des services offerts à ceux qui sont les plus précieux à vos yeux… vos enfants  »

« Nous espérons que vous continuerez à nous appuyer dans nos revendications. Votre appui est important pour nous. Nous souhaitons exercer notre profession dans les meilleures conditions, pour veiller au bien-être des enfants » peut-on lire dans le document.

Les éducatrices qui sont représentées par le Syndicat des Métallos sont en grève depuis le 13 octobre.

Les revendications tournent autour de la rémunération salariale et l’horaire de travail. L’idée du gouvernement de passer à un horaire de cinq jours de travail par semaine plutôt que quatre est mal accueilli par le syndicat.

« Nous imposer un horaire de 5 jours/semaine au lieu de 4, n’est pas une solution. L’horaire de 4 jours permet aux éducatrices de prendre leurs rendez-vous lors de leur journée de congé et d’avoir un moment pour se reposer afin de revenir plus réceptives aux besoins des enfants. »

L’amélioration des conditions de travail est aussi souhaitée pour contrer le phénomène de pénurie de main-d’œuvre.

« La pénurie de main-d’œuvre a pour effet d’augmenter les ratios et de compresser les groupes, ce qui crée de l’instabilité pour ceux-ci. Dernièrement, nous avons connu 2 fermetures de groupes en raison du manque de personnel, ce qui a engendré une instabilité émotionnelle malgré le soutien éducatif. Nous voulons que les enfants s’épanouissent dans un milieu stable, sachant à quel point c’est important pour leur sécurité affective », peut-on lire dans la lettre.

Le 21 octobre, une marche en soutien aux grévistes a été organisée. Pour l’occasion, plusieurs parents étaient présents pour appuyer les éducatrices.

Dans le dossier du CPE Touchatouille, l’entente de principe locale est réglée. Il reste maintenant le contrat à l’échelle nationale à négocier. Une rencontre de négociations a eu lieu le 27 octobre.

Partager cet article