La directrice de la Salle Jean-Marc Dion partagée sur les nouvelles mesures

Par Sylvain Turcotte 3:00 PM - 12 octobre 2021
Temps de lecture :

La Salle Jean-Marc-Dion pourra être remplie à pleine capacité avec les dernières mesures annoncées par le gouverneent. Toutefois, le port du couvre-visage sera obligatoire tout au long de la représentation.

Bonne nouvelle. Les salles de spectacle peuvent être à pleine capacité depuis le 8 octobre. En contrepartie, ceux et celles qui assisteront aux représentations devront porter le couvre-visage, le masque, en tout temps.

La directrice de la Salle Jean-Marc-Dion de Sept-Îles, Chantal Bouchard, se dit partagée sur les nouvelles mesures annoncées le 30 septembre par le gouvernement.

Elle voit ça comme un pas de recul alors que dans le contexte du début de saison les gens n’étaient pas obligés de porter le masque lorsqu’ils étaient à leur siège.

« On l’a su en même temps que le tout le monde, à la dernière minute. On anticipait une rencontre avec les autres diffuseurs du réseau », a-t-elle fait savoir.

Elle balance ses propos en disant qu’une « salle complète, c’est une excellente chose, les gens sont contents. » Sa préoccupation, c’est que le public soit heureux.

Mme Bouchard a mentionné que le ROSEQ ira de doléances pour l’assouplissement de certaines mesures, notamment pour ne pas que le port du masque soit obligatoire pour les représentations dont le plan de salle ne changera pas avec la distanciation entre les sièges déjà assignés.

« On ne baisse pas les bras, on continue de travailler avec le réseau. » Elle a renchéri en affirmant qu’elle défendra le port du masque, tout en se questionnant sur ce que donnera l’expérience client et l’interaction avec l’artiste.

De l’ouverture

Les plans de salle pour la plupart des spectacles de la programmation d’automne à la Salle Jean-Marc-Dion ne devraient pas changer de configuration.

« On était confortable avec les mesures qu’il y avait pour la capacité à 500 personnes. Revoir un plan de salle, c’est beaucoup de gestion, ça peut demander une semaine de travail pour communiquer avec les détenteurs de billets », a-t-elle dit.

Chantal Bouchard souligne cependant que la situation sera différente pour Salebarbes avec une liste d’attente qui s’agrandit.

La possibilité de la salle pleine assure également la venue de Mike Ward pour son spectacle Noir en décembre, un spectacle qui affichait complet bien avant l’arrivée de la COVID.

« On verra pour les autres. Beaucoup de gens attendent à la dernière minute pour se procurer des billets. »

Elle se dit fière de voir les représentations commencer à l’heure jusqu’à maintenant, malgré les mesures en place, celles de la vérification du passeport vaccinal.

« Merci aux gens d’arriver une heure avant le spectacle. »

Partager cet article