Une sociologue s’est rendue à Tête-à-la-Baleine pour créer un balado

Par Maxim Villeneuve 8:05 AM - 06 septembre 2021
Temps de lecture :

L’image de marque du balado a été réalisée par l’artiste nord-côtière Emilie Pedneault.

Le balado « Raconte-moi notre histoire » sur l’histoire de Tête-à-la-Baleine est sorti. Cette série a été réalisée par la radio communautaire du village, CJTB.

Le balado met en vedette les gens de la petite municipalité et leur vécu sous forme d’épisodes allant de 10 à 45 minutes.

« Pour retracer l’histoire des différentes facettes du village », déclare la réalisatrice du projet et sociologue, Frédérique Lévesque.

Diverses époques et traditions sont soulignées, comme les différentes pêches pratiquées et l’arrivée des premiers colons. Des thèmes plus spécifiques sont aussi abordés, comme le lien du village avec la mortalité.

« L’objectif c’est vraiment d’archiver des informations, de rassembler un paquet de voix de la communauté et des archives papier, des archives visuelles. Mettre tout ça ensemble pour finalement raconter au mieux l’histoire pour les générations futures », explique la réalisatrice.

L’idée de faire briller ce village sous forme d’enregistrement vient de la directrice de la station CJTB, Stéphanie Fournier.

« [Mme Fournier] avait vraiment cette envie-là, d’enregistrer, de capturer les histoires des gens », raconte Mme Lévesque. « Le patrimoine qui est tellement unique ici à Tête-à-la-Baleine va, je pense, rejoindre aussi beaucoup de villages de la Basse-Côte-Nord. »

La sociologue s’est installée temporairement dans cette municipalité isolée pour réaliser le balado.

« C’est déstabilisant quand tu arrives, parce que moi, la Côte-Nord, je ne connaissais pas vraiment ça non plus. Ce projet-là c’est une belle porte d’entrée dans un village qu’on ne connaît pas », exprime Mme Lévesque. « C’est un accueil incroyable. Les gens nous ont ouvert les portes de leurs maisons. »

Cette dernière s’est intéressée au projet pour son aspect unique et la liberté créative offerte.

« Le côté recherche, entrevues, lien avec les gens, en apprendre sur un village que je considère unique au Québec, bien ça, ça m’intéressait », témoigne la réalisatrice. « Mais, après ça, tout le côté balado, la porte que ça ouvrait pour la créativité, mélanger la créativité à la recherche en fait, je pense que c’est ça qui m’a vraiment parlé. C’est vraiment ça que j’ai pu faire aussi. »

Le balado « Raconte-moi notre histoire » est disponible sur toutes les plateformes et sur le site web de la radio CJTB. Cinq nouveaux épisodes seront ajoutés tous les mercredis de septembre.

Côté culture

Un projet de résidence artistique a aussi été lancé par la radio de Tête-à-la-Baleine.

« C’est une belle façon de continuer un petit peu dans cette porte-là que j’ai défoncée, celle de la créativité », affirme Mme Lévesque.

Ce projet porte le nom de « Glaise bleue ».

Partager cet article