Port-Cartier assure remplir ses obligations face à la conformité du barrage des Pionniers

Par Emy-Jane Déry 12:07 PM - 30 juillet 2021
Temps de lecture :

Rivière aux rochers, Port-Cartier. Capture d’écran

La Ville de Port-Cartier précise que le rapport faisant état de la non-conformité du barrage des Pionniers ne tient pas compte des étapes franchies depuis sa publication, pour la réhabilitation de la structure.

Dans les derniers jours, TVA Nouvelles dévoilait que le barrage formant le bassin de la principale source d’eau potable de Port-Cartier n’était pas conforme aux normes de l’Association canadienne des barrages, selon un rapport de l’Organisme des bassins versants de Duplessis obtenu par le biais de la Loi sur l’accès à l’information.

On y indiquait un « risque élevé » pour la prise d’eau du barrage des Pionniers, situé sur la rivière aux Rochers. La firme Roche a informé la municipalité de la situation en 2009. Depuis, les correctifs n’auraient pas été apportés.

Port-Cartier a diffusé un communiqué pour faire le point, vendredi. Elle mentionne que le rapport en question ne tient pas compte des informations et des données subséquentes à celui-ci.

« Depuis, plusieurs étapes ont été effectuées afin de voir à la réhabilitation du barrage selon les recommandations », affirme la Ville de Port-Cartier.

Elle assure avoir « continué de remplir ses obligations en octroyant plusieurs mandats d’inspections et d’études d’ingénierie, et ce, en étroite collaboration et coordination avec le ministère de l’Environnement, par l’intermédiaire du Centre d’Expertise Hydrique ».

Elle fait mention d’un rapport d’inspection, datant de 2013, produit par la firme BPR. Le document met en lumière les étapes à suivre pour la réhabilitation du barrage.

En 2018 et 2019, la firme d’ingénieurs BB Marine a aussi déposé des rapports d’inspection. On y fait notamment état de la caractérisation de la composition du béton.

Puis en 2020, un contrat a été octroyé à la firme FNXINNOV pour la conception de mécanismes de contrôle pour l’ouverture et la fermeture des portes d’évacuation du barrage. Ceci devrait permettre d’abaisser le niveau d’eau de façon à réaliser une étude plus approfondie de l’état de la structure.

« Ce mandat sera livré pour le mois d’août de cette année », affirme la municipalité.

Le directeur des Travaux publics de Port-Cartier, Yves Lévesque, est d’avis que les modifications demandent une logistique particulière et pointue.

« La situation sera corrigée en fonction des recommandations des experts; on ne parle pas ici uniquement de coûts, mais aussi d’un projet d’une grande complexité d’exécution », a-t-il conclu.

Partager cet article