Horizon
Des contenus marketing faits par et pour nos annonceurs
Présenté par

Profiter de la vie à La Malbaie

Par Vincent Rioux-Berrouard 1:43 PM - 07 juillet 2021
Temps de lecture :

La Malbaie a tout pour plaire aux touristes. Avec ses restaurants, sa richesse culturelle, ses paysages et sa proximité avec le fleuve Saint-Laurent, La Malbaie définitivement à mettre dans vos destinations à visiter lors de vos prochaines vacances.


Les jardins de Cap-à-l’Aigle

Dans le secteur du Cap-à-l’Aigle se trouvent les Jardins de Cap-à-l’Aigle. Ce parc est né d’une initiative citoyenne. Thérèse Deschênes a été présidente du comité des Jardins au début de l’aventure, à partir de la fin des années 1990. Elle explique que l’idée des jardins provient avant tout de Denis Gauthier, un journaliste de carrière, qui avait pour ambition de faire de cet endroit la capitale mondiale du lilas.

Mon coup de coeur.

Le rêve de M. Gauthier semble avoir été réalisé. Lorsqu’on entre dans les Jardins, on aperçoit directement 45 lilas. Il s’agit d’un jardin commémoratif en l’honneur de Denis Gauthier.

Tout le long de votre parcours, en plus des grandes variétés de plantes et fleurs qui se trouvent dans les Jardins, il y aura aussi des sculptures. En collaboration avec le Musée de Charlevoix, des créatures fantastiques ont été installées au travers des sentiers.

Depuis quelques années, c’est la Ville de La Malbaie qui s’occupe de l’entretien. Elle poursuit le travail d’amélioration continue des Jardins au fil des ans. Elle a d’ailleurs installé un belvédère au bout du parc où la vue sur le fleuve Saint-Laurent est magnifique.

Situés dans un lieu idyllique, les Jardins de Cap-à-l’Aigle valent le détour.

À noter que l’accès aux Jardins de Cap-à-l’Aigle est gratuit.


Quatre choses à faire ou à voir en bordure du fleuve Saint-Laurent à La Malbaie

1) La vue sur le fleuve
En arrivant à La Malbaie, mon conseil est de vous arrêter en premier au parc du quai Casgrain. Tout d’abord, vous pourrez y constater la magnifique vue qu’il y a sur le fleuve Saint-Laurent à cet endroit. Un endroit parfait pour s’arrêter après une longue route.

2) Promenade Samuel-de-Champlain
Par la suite, vous pourrez aller marcher sur la promenade qui longe le fleuve. Une marche aller-retour d’environ 5,3 km. Durant cette promenade, vous pourrez repérer certains restaurants sur le boulevard de Comporté.

3) L’église protestante de Murray Bay
Durant votre promenade, vous passerez à côté de l’église protestante de Murray Bay. Ce bâtiment en pierre vaut la peine de s’arrêter pour l’observer. Érigée en 1867, l’église attirera votre regard à coup sûr en raison de ses vitraux et de son revêtement extérieur.

4) Le poisson-lune
Au parc du quai Casgrain se trouve une oeuvre d’art nommée le poisson-lune. C’est le Musée de Charlevoix qui est derrière ce projet. L’œuvre a été réalisée par Jean-François Lettre et Pierre Bouchard.
Cette sculpture en bois est éclairée le soir. D’ailleurs, durant l’été, des oeuvres cinématographiques seront diffusées sur le poisson-lune géant qui deviendra une surface de projection.


La Malbaie, lieu de culture

Musée de Charlevoix
Pour en apprendre plus sur l’histoire de la région de Charlevoix, un tour au Musée de Charlevoix s’impose. Il y a l’exposition permanente Charlevoix Raconté qui permet de connaître l’histoire de la région à travers la vision de ses habitants et celle des gens de passage. Pour les touristes qui se rendront visiter cette exposition, ils pourront se servir de leur cellulaire et scanner un code QR. Une fois cela fait, ils pourront écouter une présentation audio qui accompagne l’exposition.

Une autre exposition est Charlevoix en cinq sommets. L’artiste Raynald Bourdeau a peint les sommets de cinq montagnes de Charlevoix au travers de 10 tableaux.

Les expositions au Musée de Charlevoix ne se trouvent pas uniquement à l’intérieur des murs. À  l’extérieur, on y retrouve des sculptures sur les terrains du musée. De plus, une terrasse est accessible sur le toit du bâtiment. La vue sur le fleuve Saint-Laurent à cet endroit est magnifique. Sur la terrasse se trouvent des panneaux d’interprétation qui nous renseignent sur l’histoire maritime de la région.

« Les touristes viennent à Charlevoix pour la beauté des paysages, mais je pense que s’ils viennent au Musée de Charlevoix, leur visite de la région sera plus complète. Ils pourront connaître l’histoire de Charlevoix en partant de la météorite qui a formé les paysages de la région, en passant par le développement de Charlevoix jusqu’à aujourd’hui », affirme Sylvain Gendreau, directeur du Musée de Charlevoix pour expliquer en quoi le Musée est un incontournable pour les touristes.

Galerie d’art au P’tit Bonheur
Dans le secteur de Pointe-au-Pic à La Malbaie se trouve la Galerie d’art Au P’tit Bonheur. Ce lieu a ouvert ses portes en 1993. C’est Jacques Tremblay qui a mené à bien ce projet qui a demandé des travaux de restauration importants au bâtiment situé sur le boulevard de Comporté.

Présentant une grande variété d’oeuvres d’art, la Galerie saura plaire autant aux amateurs d’art qu’aux non-initiés. Contenant un grand nombre de salles sur deux étages, la Galerie représente un joyau pour l’art canadien en raison de la diversité des artistes et des thèmes abordés.

Bien que cela puisse sembler surprenant, le fait d’être une galerie d’art en région représente un plus. « La Galerie est un lieu de détente presque. Les gens viennent ici et prennent le temps de découvrir l’endroit parce qu’ils ne sont pas pressés par les aléas de la vie quotidienne » affirme Marie-Ève Tremblay, la propriétaire de la Galerie d’art au P’tit Bonheur.


La Malbaie, un lieu de découvertes alimentaires

À la découverte du pleurote
C’est depuis le début des années 2000 qu’existe à La Malbaie Champignons Charlevoix. Comme son nom l’indique, l’entreprise cultive des champignons, plus précisément des pleurotes. Après avoir commencé modestement, Champignons Charlevoix a vu sa renommée exploser suite à son passage à l’émission de Radio-Canada, Dans l’oeil du Dragon.

Danielle Ricard, propriétaire de Champignons Charlevoix, affirme que la région présente un climat favorable pour faire pousser des champignons.

Il est possible de visiter les installations de Champignons Charlevoix qui sont à proximité du Mont Grand-Fonds. Vous pourrez voir tout le processus pour faire pousser les pleurotes.

Mme Ricard admet que faire aimer les champignons au Québécois a demandé beaucoup d’imagination et d’innovation. « Ma vision est de faire aimer les champignons en utilisant différentes techniques. On peut les faire mariner dans différentes saveurs », affirme-t-elle.

Champignons Charlevoix offre donc une gamme variée de produits dans lesquels on retrouve des pleurotes. Un des produits les plus populaires selon Danielle Ricard est le pesto. Il est également possible de se procurer d’autres produits à base de pleurotes comme de la confiture ou de la sauce tomate.

« L’une de mes missions est de faire manger plus de champignons aux gens et qu’ils apprécient cela et je pense avoir réussi », indique la propriétaire de Champignons Charlevoix.

Un petit délice à la fromagerie St-Fidèle
Comptant sur une tradition centenaire, la Fromagerie St-Fidèle vaut la peine de s’y arrêter. Elle est située au bord de la route 138 à environ une dizaine de minutes en voiture du centre-ville de La Malbaie. La directrice de la Fromagerie, Cathy Savard, nous explique que c’est le fromage suisse qui fait la renommée du commerce. L’entreprise fut l’une des premières à faire ce type de fromage au pays. Transformant en fromage plus de 10 millions de litres de lait annuellement, La Fromagerie offre en plus du fromage suisse, du fromage en grains frais du jour ou un cheddar traditionnel pour ne nommer que ceux-là.

En plus des fromages, vous pourrez vous procurer une grande variété de produits régionaux dans la boutique. Il est aussi possible de savourer une délicieuse crème molle à la Fromagerie St-Fidèle. Un choix que je vous recommande lors des journées chaudes de la saison estivale.


Partager cet article