Grève possible à la traverse de Matane-Baie-Comeau-Godbout

Par Emy-Jane Déry 11:21 AM - 07 juin 2021
Temps de lecture :

Des travailleurs de la traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout pourraient tomber en grève cet été.

Le Regroupement des traversiers affilié à la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP-CSN) a fait connaître son intention d’exercer la grève si les négociations du renouvellement de la convention collective n’avancent pas. Elle est échue depuis le 31 mars 2020.

Ce sont 200 travailleurs des traverses de Matane-Baie-Comeau-Godbout, Sorel-Tracy-Saint-Ignace-de-Loyola et de Québec-Lévis qui sont touchés. On parle principalement de préposés passerelles et quais, caissiers, matelots, gardiens-matelots et soudeurs.

Les trois syndicats concernés ont en main chacun un mandat de grève de 5 jours à exercer au moment opportun.

« Nous allons cibler des moments très précis pour exercer nos mandats de grève au cours de l’été », ont indiqué par communiqué Patrick Saint-Laurent et Émilie Bourgie-Côté, porte-paroles du Regroupement des traversiers CSN.

Les travailleurs syndiqués concernés estiment que leur structure salariale « date d’une autre époque ». Ils affirment qu’elle est plus basse que celles actuellement en vigueur dans les autres secteurs, tant public que parapublic.

« Nous assurons un service fondamental aux citoyens, mais les salaires ne sont pas au rendez-vous depuis bien des années », déplorent-ils.

Le Regroupement demande à la Société des traversiers du Québec et au Secrétariat du Conseil du trésor de prendre acte des problèmes d’attraction et de rétention du personnel.

Partager cet article