Nathaniel se joint au Rouge et Or badminton

Par Sylvain Turcotte 12:25 PM - 02 juin 2021
Temps de lecture :

Nathaniel Mckenzie passera du mauve au rouge et or dès l’automne alors qu’il se joindra à l’équipe du Rouge et Or de l’Université Laval en badminton.

La Côte-Nord occupera une place de plus au sein du Rouge et Or en badminton pour la saison 2021-2022. C’est du côté de l’Université Laval que Nathaniel Mckenzie de Uashat continuera de frapper le moineau tout en entamant ses études universitaires en psychologie.

« Je suis vraiment content. Ça longtemps été un de mes objectifs de faire partie du Rouge et Or », ont été les premiers commentaires de l’ancien de l’Institut d’enseignement de Sept-Îles, du Club de badminton les Nomades de Uashat mak Mani-utenam et des Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy.

Mckenzie rejoint donc la Port-Cartoise Catherine Letarte, l’Innu de Uashat mak Mani-utenam Daphnée Vollant et l’Escouminoise Maggy Émond-Brisson.

Nathaniel sera bien heureux de reprendre l’action après une longue année sans compétitions, même s’il a pu s’entraîner lors de la dernière année grâce à l’encadrement de l’entraîneur des Dynamiques.

L’athlète de 20 ans, qui excelle en double et en mixte, espère percer la formation partante pour les tournois par équipe du circuit universitaire dès sa première saison. Il souhaite aussi inspirer d’autres Innus, leur faire voir que tout est possible.

Philo vs psycho

Lorsqu’il ne sera pas sur les terrains de badminton, Nathaniel Mckenzie sera en classe pour sa première année au baccalauréat en psychologie. Si tout se passe bien et qu’il n’y a pas de changements, c’est trois ans d’études et quatre ans de doctorat.

Pourquoi la psychologie? « Il y a le côté que j’aime aider les gens. La santé mentale, c’est un gros combat, soutient-il. Il y a aussi le côté de la philosophie dans la pratique de la psychologie. C’est relié ensemble ». Il a opté pour la psychologie en raison des opportunités professionnelles plus grandes. Qui sait, il aidera peut-être les sportifs ou les jeunes de sa communauté.

Des raquettes prometteuses

Entraîneure du Rouge et Or badminton de l’Université Laval depuis deux ans, après 30 ans en Colombie-Britannique, Chantal Jobin a très peu vu à l’œuvre Nathaniel Mckenzie. Mais elle n’a que de bons mots sur sa nouvelle recrue.

« Nathaniel a une bonne vision du jeu en double et en mixte », a-t-elle indiqué. Un atout qui sera profitable à l’équipe.

Elle a aussi souligné sa belle personnalité. « Il est drôle de ce que je me suis fait dire par ses coéquipiers. Ça va amener de la vie ».

Questionnée sur la pépinière nord-côtière alors que le Rouge et Or comptera sur quatre raquettes de la région, Chantal Jobin a indiqué qu’il y avait de bons joueurs sur la Côte-Nord de ce qu’elle a eu comme informations.

« Il y a de bons athlètes et de bons entraîneurs, de ce que je peux voir par le style. C’est bien pour la suite ».

Partager cet article