Le nouveau dojo de l’Académie de judo portera le nom « Gilles Deschamps »!

Par Sylvain Turcotte 12:14 PM - 07 avril 2021
Temps de lecture :

Le directeur technique de l’Académie, David Beaudin, le maire Réjean Porlier et le président du C.A. de l’Académie, Daniel Coup-Fabiano, accompagne sur la photo Gilles Deschamps (avant-dernier), celui qui voit maintenant son nom accolé au nouveau dojo.

Bâtisseur de l’Académie de judo de Sept-Îles, Gilles Deschamps continuera certainement de faire partie de son histoire. Son nom est désormais associé au nouveau dojo inauguré officiellement le 7 avril.

« Je ne m’attendais pas à autant de compliments, aux belles choses qui ont été dites à mon endroit », a souligné, en entrevue, Monsieur Gilles.

Le maire de Sept-Îles a parlé de M. Deschamps comme d’un ambassadeur, un précurseur. Réjean Porlier a laissé entendre que l’Académie de judo de Sept-Îles avait une réputation enviable.

« Je suis très fier du nouveau dojo. C’est quasiment une œuvre d’art. C’est à la hauteur de ce que le club mérite », a mentionné le maire. Il a d’ailleurs parlé de Gilles Deschamps comme d’un homme tenace dans le dossier du nouveau dojo. « Il s’assurait que ce que David (Beaudin) lui disait était vrai ».  

Texte figurant sur la plaque à l’entrée du nouveau dojo

C’est en 1967 que Gilles Deschamps fonde l’Académie de Judo de Sept‐Îles, où il poursuit son implication comme directeur technique et entraîneur jusqu’à sa retraite en 2017.

Affectueusement surnommé « Monsieur Gilles » par ses jeunes élèves, il a su marquer l’histoire de son sport par la formation de plus de 100 ceintures noires ainsi que de multiples athlètes de haut niveau. Sous son leadership, l’Académie de Judo de Sept-Îles a abattu les tabous et démontré qu’il était possible pour les jeunes Septiliens et Septiliennes d’aspirer à l’élite internationale.

En nommant le nouveau dojo en son honneur, la Ville de Sept-Îles souhaite que l’influence de Sensei Gilles Deschamps perdure afin de motiver les générations futures à poursuivre son immense legs.

Partager cet article