Le dossier des chiens sans laisse refait surface à ITUM

Par Sylvain Turcotte 3:26 PM - 06 avril 2021
Temps de lecture :

Photo : Archives

Un dossier a refait surface à la table du Conseil d’Innu Takuaikan Uashat mak Mani-utenam (ITUM) le 6 avril, celui des chiens en liberté dans les deux communautés. Le conseiller Kenny Regis a ramené à l’avant-plan le sujet, interpellé notamment par une publication sur Facebook voulant qu’une femme ait été attaquée, sans grave conséquence, par cinq chiens non attachés lors du congé de Pâques.

« J’ai abordé le point ce matin. Il y aura un suivi, car il y a déjà une règlementation pour ça », avance M. Regis, au fait d’autres situations du genre dans les semaines précédentes. « On est préoccupé par la situation. On va voir pour les actions possibles ».

Le conseiller indique également qu’il est en démarche avec Chiots Nordiques pour que les chiens soient amenés dans d’autres communautés. Il implore également les propriétaires des bêtes à les garder en laisse.

En janvier 2020, ITUM avait mis de l’avant une nouvelle procédure concernant les animaux en liberté. Des policiers de la Sécurité publique de Uashat mak Mani-utenam, en collaboration avec la SPCA Côte-Nord, avaient fait des interventions afin de prendre les mesures nécessaires face aux chiens qui se promènent en liberté dans la communauté, mesure qui s’appliquait même si le canin a son médaillon.

Comme l’opération annoncée se déroulait que sur une journée, il allait de soi que les propriétaires allaient se conformer.

Interpellée par la situation actuelle, la directrice générale de la SPCA Côte-Nord, Lucie Dionne, a mentionné avoir été mise au courant que ce matin de la nouvelle problématique. Elle a mentionné qu’en temps normal son organisme agissait en renfort à la SPUM.

Des solutions s’imposent avant qu’un événement majeur se produise.  

Partager cet article