Le retour sur scène de Guy Nantel se fera sur la Côte-Nord

Par Vincent Rioux-Berrouard - Initiative de journalisme local 9:00 AM - 21 mars 2021
Temps de lecture :

Crédit photo : Éric Myre

Après plus d’un an éloigné des planches et un passage en politique où il a tenté de se faire élire à la tête du Parti québécois, l’humoriste Guy Nantel remontera sur scène pour la première fois alors qu’il fera la tournée des salles de la Côte-Nord.

L’humoriste admet qu’il est bien heureux de pouvoir faire à nouveau son spectacle, mais aussi de recommencer à faire la tournée du Québec et d’aller à la rencontre des gens, même si les conditions pour faire des prestations sur scène ont bien changé depuis un an en raison de la pandémie.

M. Nantel affirme avoir une très belle relation avec l’ensemble des régions du Québec, dont la Côte-Nord. Il dit : « Je ne saurais pas comment l’expliquer, mais on dirait que le public montréalais est plus difficile à satisfaire, tandis que dès qu’on quitte Montréal, les gens sont enthousiastes d’aller voir des shows d’humour et ils sont chaleureux avec nous. »

Guy Nantel se dit prêt à remonter sur les planches. Au cours de la dernière année, il répétait son texte chaque semaine pour s’assurer de ne pas l’oublier. « Je faisais mon jogging et en même temps, je répétais le show dans ma tête, donc je n’ai pas perdu mon texte. Je pense aussi que l’énergie des spectateurs va m’aider. »

Les spectateurs pourront assister à une représentation du spectacle Nos droits et libertés. Présenté depuis l’automne 2017, il s’agit du cinquième spectacle solo de Guy Nantel. Dans celui-ci, il s’attaque à de nombreux sujets tabous que ce soit la religion, le consentement sexuel ou la liberté artistique par rapport à la censure. Celui-ci voit d’ailleurs une forme de défi dans le fait de traiter de sujets qui pourraient en effrayer d’autres. Il ajoute que c’est le rôle de l’humoriste de parfois repousser les conventions, mais l’essentiel reste de faire rire les gens.

Liberté d’expression

Finissant de l’École nationale de l’humour en 1989, Guy Nantel a pu constater les nombreuses évolutions qui ont eu lieu dans le monde de l’humour. Il n’y a aucun doute pour lui qu’il y a aujourd’hui beaucoup moins de liberté pour les humoristes qu’à ses débuts.

« Au début de ma carrière, on pouvait dire n’importe quoi sur n’importe quel sujet et il n’y avait pas répercussions. Malheureusement, à mon avis, on a perdu cette liberté. Il y a des courants de rectitude politique, mais moi j’essaie de ne pas me soucier de ces choses là » , affirme Guy Nantel.

Pour ce dernier, il y a une sorte de contrat entre les spectateurs et l’humoriste. « Les gens comprennent le contexte d’un spectacle d’humour où la personne qui sur la scène est un personnage qui dit des énormités et fait de l’exagération. »

Une fois la tournée du spectacle Nos droits et libertés terminée, l’humoriste a déjà en tête de présenter un nouveau one-man-show. Il affirme d’ailleurs que celui-ci est déjà écrit en bonne partie.

Guy Nantel sera à Havre-Saint-Pierre le 22 mars, à Sept-Îles le 23 et 24 mars, le 25 et 28 mars à Port-Cartier, et le 26 et 27 mars à Baie-Comeau.

Partager cet article