Des défis pour les commerçants et restaurants

Par Sylvain Turcotte 3:16 PM - 09 février 2021
Temps de lecture :

Commerces et restaurants, pour la plupart, ont retrouvé leurs clientèles au début de la semaine, ou le feront prochainement. Plusieurs défis les attendent dans le contexte et espérons pour eux que cette réouverture sera la bonne. Voici les réactions de quelques-uns d’entre eux.

«Après un mois à servir les clients en virtuel, pour une seconde fois, il me fera un grand plaisir de revoir ma merveilleuse clientèle et les employés en présentiel! Les gens ont les commerces locaux à cœur et ont une fois de plus prouvé qu’ils étaient fidèles à la boutique Au Petit Chaperon Rouge et qu’ils peuvent s’adapter autant que nous en ces temps difficiles. Merci de vos encouragements, vos messages, votre patience et d’avoir investi localement malgré les contraintes. Nous sommes plus que prêts à vous accueillir à nouveau. Au plaisir de vous revoir, et ce en toute sécurité!»

– Katy Roy, Au Petit Chaperon Rouge

«Je suis très heureuse de recommencer. Les gens ont déjà pris rendez-vous, ils veulent prendre soin d’eux. C’est très positif. Ça se passera dans les mêmes conditions que l’an passé. Je ne pourrai pas prendre autant de rendez-vous pour éviter les croisements. Malgré la fermeture, j’ai été très active avec la boutique et les consultations en ligne, et beaucoup de formations. J’ai pu en profiter. Je n’ai pas eu de pause. »

– Josée Pedneault, Centre Laser Josée Pedneault

«Ici, c’est unanime! Nous sommes tous très heureux de rouvrir nos portes et ainsi avoir la possibilité d’interagir de nouveau avec notre clientèle en personne et de pouvoir leur proposer nos produits. La boutique va enfin revivre!» «La vente en ligne ou par téléphone, c’est intéressant et ça nous a bien aidés, mais ce n’est pas toujours évident. Les gens désirent avoir la possibilité de voir les produits et de les toucher. Et même pour moi, le contact humain me manque, Les clients me manquent.» «De voir la boutique complètement déserte, c’est triste. La vie va enfin reprendre son cours normal, si on peut dire.»

– Diane Desbiens/Johanne St-Gelais/Patrick Gaudreau, Lajoie Réfrigération

«Nous sommes heureux de pouvoir de nouveau accueillir nos clients à l’intérieur de la Librairie. Le service en mode cueillette est beaucoup plus ardu et exigeant que de répondre en personne. Le contact avec nos clients nous manque aussi! Nous nous comptons chanceux d’avoir pu opérer depuis janvier de cette manière. Nous tenons à remercier nos clients qui étaient de bonne humeur et patient tout au long de cette période. C’est une réouverture avec les mêmes mesures sanitaires qu’avant les Fêtes mais qui fait du bien au moral!»

– Valérie Morais, Librairie Côte-Nord

«Pour nous au restaurant l’Oriental du Nord, la réouverture se fera en salle à manger le mardi 16 février. Nous sommes heureux de cette réouverture, cependant nous trouvons les mesures restrictives. Nous espérons que les clients seront patients et compréhensifs. Ce qui nous embête le plus, ce sont les réservations obligatoires. Nos clients sont des habitués, ils sont chez eux ici, en général, ils n’ont pas l’habitude de réserver. En plus, depuis le début de la pandémie, nous ne prenons aucune réservation. Cela permet une meilleure rotation des tables, déjà qu’avec la restriction de deux adultes par table nous pourrons accueillir seulement la moitié de notre capacité. Mais avec notre équipe de feu, nous ferons comme depuis le début, nous nous adapterons. En attendant, notre service de livraison ainsi que notre comptoir pour emporter est là pour vous servir.»

– Josée Larouche, l’Oriental du Nord

«Nous sommes très excités face à la réouverture des salons. Ce confinement a été très positif pour notre entreprise, car elle nous a permis d’apporter quelques modifications à notre salon que nous retardions pour satisfaire nos clients. Des rénovations ont été effectuées, une salle de location pour un nouveau service a été libérée, des promotions sur nos produits ont été mises en place pour l’année à venir et beaucoup d’autres changements ont été effectués. Nous avons hâte de partager tous ces changements avec notre clientèle. De plus, ç’a permis à nos coiffeuses qui avaient eu un temps des Fêtes mouvementées de se reposer et de vous revenir en force avec de nouvelles formations à leurs arcs. Comme à l’habitude, nous avons la réputation d’être une équipe de feu durant nos heures de travail, mais je crois que l’ambiance sera encore des plus incroyables à la réouverture. On s’est ennuyé de nos clients! »

– Jenny Simard Gagnon, Beauté Concept Plus

«Chez nous, les nouvelles mesures de la zone orange nous ont obligés à faire une demande de modification temporaire de notre permis d’alcool. Avec deux adultes maximum par table, ça nous oblige donc à faire des tables de deux uniquement. Nous devrons faire deux services pour essayer d’être rentables, soit à 17h et à 19h, car il faut être fermé à 21h. Nous avons installé des plexiglas partout dans le restaurant. Notre capacité d’accueil est encore diminuée. Ça fait un an qu’on roule à demi-capacité. À part les deux fermetures obligatoires de mars et fin décembre et janvier, nous avons fait du take out, mais ce n’est pas fort pour nous et pas rentable. Nous ouvrirons la salle du mercredi au samedi.»

– Brigitte Cloutier, Chez Sophie

«En ce qui concerne la réouverture, on ne sait jamais à quoi s’attendre. C’est la première fois que ça arrive au mois de février, alors on s’efforce de faire ce que l’on croit le mieux pour notre entreprise et notre clientèle, et on espère de bons résultats. Comme nous déménageons dans environ deux mois, ce n’est pas une fin de saison hivernale ordinaire. Nous avons créé une gigantesque zone de liquidation afin d’écouler le plus possible nos stocks. Nous ne voulons pas amener du matériel âgé au nouveau local. On souhaite que nos magasins ne referment plus.»

– Christian Boudreault, Sports Experts/Atmosphère/Hockey Experts

«Je vois l’avenir avec optimisme. Toute mon équipe et moi sommes très heureux de reprendre le travail, en espérant que tout est derrière nous. Nous savons tous que les mesures seront encore là pour un bon moment, mais on peut tranquillement commencer à vivre. Nous savons aussi que beaucoup d’habitudes ont changé, mais si l’achat local disparaît, d’autres organismes qui vivent de dons et de commandites disparaîtront aussi. Nous serons heureux de vous accueillir dès le mardi 9 février.»

– Armand Jr Charette,Mercerie Armand Charette

«On se réjouit de la réouverture et de pouvoir revoir nos clients. C’est sûr que lors du dernier mois on était chanceux de pouvoir opérer à distance et de faire les entretiens, mais c’est toujours plaisant d’avoir du monde en boutique!»

– Daniel Arsenault, Zone Vélo Ski

Partager cet article