La Croix-Rouge recrute sur la Côte-Nord

Par Julien-Pierre Desmeules-Paré 10:01 AM - 01 Décembre 2020
Temps de lecture :

La Croix-Rouge offre des trousses d’hygiène contenant, entre autres, du dentifrice, du déodorant et du shampoing. Des couvertures et des peluches pour les enfants sont également offertes pour le réconfort.

Dans l’objectif d’aider la région à répondre aux besoins des victimes de sinistres, la Croix-Rouge fait un appel de recrutement de bénévoles en intervention pour la Côte-Nord.

« Nos ressources bénévoles ont été affectées par la COVID-19 », explique d’entrée de jeu Miriane Durivage, responsable d’intervention Centre-du-Québec et Côte-Nord pour l’organisme, en précisant que plusieurs départs ont été causés par la pandémie en plus du roulement normal des bénévoles.

Mme Durivage rappelle que plusieurs volontaires sont retraités et que les restrictions pour les personnes âgées de 65 ans et plus sont en partie responsables des nombreux départs de cette année.

De manière générale, les équipes de bénévoles sont bâties en fonction des différentes réalités des régions. Pour la Côte-Nord, la Croix-Rouge recherche à combler des équipes d’au moins 12 volontaires sur chacun de ses territoires.

La Manicouagan est priorisée, car elle n’a que cinq bénévoles en ce moment, contrairement à dix pour la Haute-Côte-Nord et Sept-Rivières. « Ce n’est pas parce qu’une équipe est moins nombreuse qu’elle sera moins desservie », dit la responsable d’intervention qui explique que la Croix-Rouge collabore entre les différents territoires pour venir en soutien aux équipes de bénévoles moins nombreuses.

Les bénévoles sont appelés à faire plusieurs interventions de nature variée alors que les sinistres, eux, sont assez similaires. « Quatre-vingt-quinze pour cent de nos interventions sont habituellement des incendies résidentiels », précise Mme Durivage.

Le rôle des bénévoles, selon la responsable, « ce n’est pas de plonger tête première dans l’incendie, c’est de supporter les sinistrés en procédant à une analyse des besoins ». Les services offerts peuvent varier entre l’hébergement, l’alimentation, les produits essentiels pour bébé et l’habillement.

Il est important de préciser que les services ne sont pas un cadeau à proprement parler. « Ce n’est pas pour combler les pertes, mais bien pour permettre aux sinistrés de se remettre sur pied. »

Offrir du réconfort

De manière moins tangible, les volontaires de la Croix-Rouge offrent beaucoup de réconfort. « Les bénévoles vont offrir une écoute, de l’empathie et du support. Ils développent vite une expertise à force d’intervention. »

Il est évident que les activités de financement ont été mises à mal cette année à cause de la COVID-19. « Les besoins sont toujours là, si des gens souhaitent faire du financement, c’est possible », dit la responsable d’intervention.

Miriane Durivage précise que les comités travaillent constamment à améliorer les services de la Croix-Rouge grâce à l’aide et l’expertise de ses membres qui sont, par exemple, en communication, en logistique ou en gestion de l’informatique.

Ceux et celles qui souhaitent donner un coup de main peuvent visiter le www.partenairescroixrouge.ca ou envoyer un courriel à benevolat@croixrouge.ca. Il est également possible d’appeler au 1 844 540-5410.

Partager cet article