Internet haute vitesse en région : une priorité pour le Bloc québécois

Par Vincent Rioux-Berrouard - Initiative de journalisme local 10:23 AM - 19 novembre 2020
Temps de lecture :

Marilène Gill, députée de Manicouagan et Whip adjointe du Bloc québecois.

La députée fédérale de Manicouagan, Marilène Gill, tenait le mercredi 18 novembre, sa sixième conférence en ligne. Le sujet abordé lors de cette présentation était l’accès à Internet haute vitesse en région.

Pour l’occasion, le député de la circonscription de Drummond, Martin Champoux, était invité à faire une présentation sur ce thème. Selon l’élu du Bloc québécois, la présente pandémie a démontré l’importance d’avoir accès à Internet haute vitesse avec le télétravail et l’école à la maison. Selon M. Champoux, Internet haute vitesse doit être considéré comme un service essentiel. Pour lui, le déploiement du réseau Internet dans les régions est l’équivalent moderne de ce qu’a été l’électrification des régions. Il ajoute que le développement économique régional passe par le déploiement d’Internet haute vitesse à travers toutes les régions du Québec.

Actuellement, il y a 330 000 foyers au Québec qui n’ont pas accès à Internet haute vitesse.

De son côté, Marilène Gill affirme : « Par chez nous, l’accès à Internet haute vitesse c’est une question de sécurité, c’est une question de développement économique. C’est aussi une façon pour nous d’avoir une rétention de la population et d’avoir un retour des jeunes[ en région].»

Parmi les demandes du Bloc québécois dans ce dossier, il y a le plafonnement des coûts des services Internet et des forfaits cellulaires en plus de l’élimination des limites de données mensuelles. Cette demande est motivée par le fait que les gens travaillent de plus en plus à la maison. La formation politique demande aussi que les entreprises de télécommunication qui reçoivent des subventions aient comme condition de brancher l’entièreté du territoire. « C’est inacceptable pour nos que le fédéral donne de l’argent aux entreprises et n’exige pas d’elles de brancher 100% des résidences. C’est un non-sens», affirme le député de Drummond.

Le Bloc québécois souhaite que le gouvernement fédéral accélère le déploiement de la fibre optique ou de toute autre technologie dans les régions. Selon Martin Champoux, les objectifs du fédéral en la matière ne répondent pas aux demandes de la population qui ont besoin d’un accès fiable à Internet haute vitesse le plus rapidement possible.

Partager cet article