Louis-Jean Cormier parmi le peloton de tête des nommés du Gala de l’ADISQ 2020

Par Sylvain Turcotte 1:54 PM - 01 octobre 2020
Temps de lecture :

Les nominations ne manquent pas pour Louis-Jean Cormier en vue du 42e Gala de l’ADISQ.

Octobre s’est ouvert avec le dévoilement des nominations en vue du Gala 2020 de l’ADISQ (Association québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et de la vidéo). Parmi le peloton de tête des artistes à la course au précieux trophée figure le Septilien Louis-Jean Cormier aux côtés notamment des Cowboys Fringants, Bleu Jeans Bleu, Flore Laurentienne et Alexandra Stréliski. Les artistes nord-côtiers de la musique autochtone ne sont pas en reste.

C’est le 1er novembre prochain, avec à l’animation Louis-José Houde, que seront connus les différents récipiendaires des Félix. Louis-Jean Cormier pourrait mettre la main sur les trophées suivants : Interprète masculin de l’année, Chanson de l’année pour Je me moi, Album de l’année pour Quand la nuit tombe et Auteur(e) ou compositeur/compositrice de l’année avec David Goudreault pour également Quand la nuit tombe.

Pour le Premier Gala de l’ADISQ du 28 octobre, les nominations de Louis-Jean Cormier sont pour Vidéo de l’année pour 100 mètres haies et Album de l’année – Choix de la critique pour Quand la nuit tombe. Il est aussi dans la course au Spectacle de l’année – Interprète pour sa participation à Karkawatson.

Ce n’est pas fini pour le Septilien et ses collaborateurs. Le 26 octobre, dans le cadre du Gala de l’industrie, le nom de Louis-Jean Cormier se retrouve à trois endroits dans les nominations : Arrangements de l’année (Louis-Jean Cormier, Alex McMahon, Guillaume Chartrain et Marc-André Larocque pour Quand la nuit tombe), Prise de son et mixage de l’année (Louis-Jean Cormier et Guillaume Chartrain pour Quand la nuit tombe) et Réalisation de disque de l’année pour Quand la nuit tombe.

Matiu, Scott-Pien, Shauit et Nikamu Mamuitun

Celui qui succèdera à Florent Vollant, couronné Artiste autochtone de l’année au 41e Gala de l’ADISQ (2019) pourrait fort bien être de Uashat mak Mani-utenam aussi. Parmi les nommés pour 2020 figurent Scott-Pien Picard, Matiu et Shauit.

Picard et Matiu pourraient aussi remporter le Félix d’Album de l’année – Autres langues comme membres du collectif d’artistes de Nikamu Mamuitun, qui regroupe aussi de Uashat mak Mani-utenam, Karen Pinette-Fontaine, sans oublier Ivan Flamand Boivin, bien qu’il soit originaire de Manawan.

Partager cet article