COVID-19 : le nombre de cas continue de croître au pénitencier

Par Sylvain Turcotte 8:35 PM - 06 avril 2020
Temps de lecture :

Le pénitencier de Port-Cartier.

Le portrait de l’éclosion à la COVID-19 continue de gonfler au pénitencier de Port-Cartier. Les derniers chiffres donnés par le Syndicat des agents correctionnels du Canada (UCCO-SACC-CSN) rapportent 15 employés testés positifs. Il y aurait deux cas chez les autres employés. Du côté des détenus, Service correctionnel du Canada en dénombre cinq. Six sont attente de leur résultat.

Face à la situation actuelle du coronavirus dans les pénitenciers fédéraux, le UCCO-SACC-CSN y est allé d’une déclaration par voie de communiqué.

« À la lumière des conseils de l’Administratrice en chef de la santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam, de porter un masque facial non médical pour aider à réduire la propagation du coronavirus lorsque la distanciation sociale est difficile à maintenir, UCCO-SACC-CSN vient d’être informé que des masques chirurgicaux seront disponibles pour tous les agentes et les agents correctionnels dans plupart de nos 49 établissements, à partir du 7 avril 2020. »

Les agents correctionnels auront à porter le masque lorsque les mesures de distanciation sociale ne pourront être respectées. Des masques seront aussi mis à la disposition des détenus.

La disponibilité de ces masques est toujours une préoccupation pour les 7 400 membres du syndicat. « Nous travaillons pour nous assurer que les agentes et les agents correctionnels ont accès à tous les Équipements de Protection Individuelle (EPI) appropriés pour effectuer leur travail dans ces circonstances difficiles. »

Le syndicat s’attend à ce que des mesures importantes soient prises dès qu’un cas à la COVID-19 est confirmé, notamment :

  • La mise des établissements en isolement cellulaire pour empêcher toute nouvelle propagation pendant que le personnel de la Santé publique et du Service correctionnel du Canada effectue la recherche des personnes entrées en contact avec celle infectée;
  • S’assurer que seuls les agentes et les agents correctionnels qui n’ont eu aucun contact avec ceux qui ont été testés positifs se présentent au travail;
  • S’assurer que le personnel médical prend la température de tous les employé-es lorsqu’ils entrent dans l’établissement pour tous les quarts de travail.

Le syndicat s’est également adressé au ministre Bill Blair pour que le gouvernement fédéral agisse maintenant pour fournir à chaque pénitencier fédéral un approvisionnement adéquat en trousses de test afin de tester les membres du personnel qui ont été jugés à risque une fois la recherche des personnes entrées en contact avec des gens infectés est complétée.

Partager cet article