ITUM veut mettre ses énergies à limiter la propagation

Par Sylvain Turcotte 6:17 PM - 01 avril 2020
Temps de lecture :

Mike McKenzie.

Le chef du conseil de bande Innu Takuaikan Uashat mak Mani-utenam, Mike Mckenzie, a réagi par voie de communiqué à l’article de la journaliste Anne Panasuk d’Epaces  autochtones (Radio-Canada), titré « Cafouillage de deux hôpitaux envers deux Innus atteints par le coronavirus ».

M. Mckenzie a laissé savoir que toute ses énergies, celles de son équipe de mesures d’urgence et de celles sur le terrain en santé et services sociaux, immobilisations et infrastructures, étaient concentrer à limiter la propagation de la COVID-19 à Uashat mak Mani-utenam.

« L’heure n’est pas aux procès d’intention, mais bien à la réponse à une question de vie ou de mort pour les membres de ma communauté. Nous sommes 100% dédiés à soutenir notre population ainsi que nos gens qui seront affectées. Cependant, il est clair que nous aurons tous éventuellement la responsabilité d’évaluer nos actions dans un souci d’amélioration pour éviter le pire, surtout dans la perspective où nous anticipons déjà la deuxième vague de propagation », a déclaré le chef d’ITUM.

Il a rappelé l’importance de travailler ensemble, « sur nos valeurs traditionnelles d’entraide, ainsi que sur les principes de la communication, de la coopération et de la concertation. Tâchons de combattre ensemble l’ennemi sournois, rapide et sélectif. Nous devons protéger les plus vulnérables et c’est ce qui compte le plus en ce moment pour nous », a-t-il conclu.

 

Partager cet article