Réservoir : Kim St-Pierre présente son premier long-métrage à Sept-Îles

Par Éric Martin 8:00 AM - 03 février 2020
Temps de lecture :

Avec Réservoir, Kim St-Pierre franchit une autre étape dans son parcours de réalisatrice. Photo Fragments distribution

Issue du mouvement Kino dans lequel elle a fait ses classes, Kim St-Pierre a travaillé très fort pour en arriver à réaliser son premier long-métrage, Réservoir, qu’elle viendra présenter à CINÉSEPT en compagnie de ses deux acteurs principaux, Jean-Simon Leduc et Maxime Dumonthier. Force est de constater que cette cinéaste a déjà une feuille de route bien remplie avec plusieurs courts-métrages à son actif et même des projets télévisuels.

Toutes ces expériences l’ont amenée à développer des compétences qui lui ont été d’une très grande utilité pour la réalisation de Réservoir.

« C’est en forgeant que l’on devient forgeron. J’ai appris là à diriger des acteurs. Avec le mouvement Kino, j’avais un retour direct du public. C’est beaucoup plus long pour un film traditionnel. C’est en soi très formateur. Chaque fois, ça nous fait sortir de notre bulle de création », explique-t-elle.

Kim St-Pierre reconnaît d’emblée que la réalisation d’un premier long-métrage représente un élément pivot dans sa carrière de réalisatrice. Bien entendu, le processus de tournage est plus long. « C’est un autre format. Un autre genre d’histoire. On a la possibilité de développer davantage l’intrigue et les personnages », mentionne-t-elle. « Dans mon cas, je laisse toujours libre cours à mon imagination et le format m’importe peu. Je me mets avant tout au service du scénario. »

Une solide fraternité portée à l’écran

Le synopsis de Réservoir s’articule autour de deux frères qui improvisent un voyage de pêche dans l’espoir un peu fou de retrouver le chalet familial après le décès soudain de leur père. Une histoire quelque peu autographique puisqu’elle est partie de son vécu en tant que mère de deux garçons.

« On écrit toujours à partir de ce qui nous ressemble. Notre quotidien nous inspire grandement. C’est sûrement ce qui a fait en sorte qu’on voulait mettre en scène des hommes qui reconnaissent leurs torts et qui n’ont pas peur d’afficher leurs émotions », souligne-t-elle.

Une réelle chimie s’est développée entre les deux acteurs principaux de ce long-métrage, Jean-Simon Leduc et Maxime Dumonthier. « Ça ne pouvait pas faire autrement. Il faut dire qu’ils ont passé beaucoup de temps ensemble. Au départ, ils ne se connaissaient pas. Cette complicité était palpable. Tout ça a bien servi le film. J’ai été très rassurée de travailler avec eux. Je me sens choyée qu’ils m’aient fait confiance », conclut-elle.

Dans le cadre de CINÉSEPT, Kim St-Pierre en sera à son premier séjour sur la Côte-Nord. Tout comme lors de la première de Réservoir à Rouyn-Noranda en Abitibi, elle s’attend à ce que le film soit bien accueilli par les gens et surtout à faire des rencontres chaleureuses.

Partager cet article